Regular

basilepesso:

Il est fort possible que la victime soit musulmane, étant donné que l’agresseur au couteau l’a appelée “terroriste”.
On constate que, même si la victime est musulmane et le criminel blanc
non musulman, d’office, le diagnostic est “posé” : “déséquilibré”
(enfin, ici, vu qu’il est semble-t-il blanc et non musulman, on ose un
“particulièrement dérangé”).

On adopte la sale manie du diagnostic débile, rangeant les fous dans des cases “font ABSOLUMENT n’importe quoi”. Or, ce n’est évidemment
pas le cas, beaucoup étant très ordonnés au sein d’une structure
générale apparemment folle, d’autres ayant des obsessions précises et
ordonnées et d’autres parties de leur psyché partant dans tous les sens.

D’autres ont des épisodes délirants et sont “tout à fait normaux”
le reste du temps, ce qui fait que leur acte criminel peut être une mise
en oeuvre en période de bouffée délirante, d’un plan créé en état
“normal”.
J’ai donné trois cas, il y en a plus. Pourquoi suis-je
plus calé, sur ce sujet-là également, que les spécialistes ou ceux que
ça arrange de servir la même salade ? C’est comme ça, vous êtes libres
de m’écouter ou de me mépriser.

Dans un cas comme celui de cette agression, il y a évidemment un
background politico-sociétalo-religieux, et l’obérer est une grosse
erreur…une de plus.

Basile Pesso, 9 février 2 018, 1e diffusion 5 février 2 018 (Fb)
Article de Var-Martin

Repost. Les gens doivent lire CE QUE J’ÉCRIS, pas leurs IMPRESSIONS que j’écris ce qu’ils pensent que j’écris. Et j’ai un certain nombre de textes et interventions qui vont dans ce genre de direction, en deux langues et depuis des années. Spéciale dédicace à un petit connard français…