Le Théo Luaka catalan, la Matraque dans le Cul…

J’ai parlé il y a plusieurs jours, au sujet de l’invasion de la
frontière espagnole à Ceuta au Maroc (oui, je sais, c’est dur à
comprendre, mais c’est au Maroc territorialement, et en Espagne
légalement) par des hordes d’Africains ayant violemment attaqué la
police (acide, chaux vive, lance-flammes, merde, pisse), du fait que la
joie des “passés” ne pouvait pas montrer ce que certains d’entre eux
venaient de faire.

Je parlais, comme souvent, de la duplicité humaine, et de la difficulté (souvent l’impossibilité) de la démasquer.

Pareil ici. Un des événements qui a fait s’enflammer la Catalogne l’an
dernier suite au référendum illégal mais présenté par Puigdemont
(l’ancien dirigeant de la Generalitat, toujours planqué à l’étranger)
comme légal, est la blessure qui fit perdre un oeil à Roger Español
(bizarre, comme nom, pour un indép !!).
Il ment avec le plus grand
des aplombs à un journaliste qui lui demande en direct TV s’il avait
provoqué pour se faire blesser par un tir de flash-ball. Il fayote même
en appelant gentiment les flics “la police nationale”. Il dit que du
tout du tout, il n’a rien fait pour provoquer.
Les doucettes notes d’arpèges pianistiques accompagnent la lacrymalité du bidonnage.

Cette vidéo de 2.40 débunke le fake, le montrant agressant des flics, à
partir de 1.08, puis shootant dans des barrières en tentant d’atteindre la police (etc). Il est filmé,
il s’en fout. Il ment quand même à la télé.

Basile Pesso, FreeLand, 10 août 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Vidéo de 2m.40