Regular

La
lamentable guéguerre entre indéps et espanolâtres continue, la haine
s’amplifie, les gens se menacent sur internet, lancent des appels aux
massacres. Ici, un homme, au coeur d’un groupe de 5
espagnolistes, se lance dans une campagne d’arrachage de symboles
indéps. On lui demande de cesser, il sort un long couteau, le place sur
le ventre de la personne qui lui demandait de cesser, et le menace. J’ai dit, depuis octobre dernier, qu’il y avait des risques de guerre civile. D’autres
que moi l’ont dit, et des plus connus, en Espagne comme ailleurs :
Sanchez, Valls, beaucoup de médias de tous bords, etc. Et j’ai dit
pourquoi (jusqu’au-boutisme indép. dans le contexte de référendum
illégal d’octobre dernier). Ca recommence.
Cette région est en
train de s’auto-saboter. A quelques centimètres de différence, un
couteau poussé dans un ventre plutôt qu’appuyé dessus, le pire peut se
produire avec un embrasement.

Basile Pesso, FreeLand, 10 août 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de VilaWeb : “Detingut l’ultra que va amençar amb un ganivet veïns de Verges”

(Addendum : well there’s no reason to massively unfollow me ! You don’t even know what it speaks about ! (Facts, actually. I know, you don’t like the concept)).