Category: belgique…

Regular

Très petit groupe, quelques jets d’objets sur les quelques flics qui gardent le Parlement, rien de plus.

(Aussi sur mon Fb, 08/12/18)

Twitt de La Plume Libre avec courte vidéo : “Situation très tendue en Belgique où des centaines de Gilets Jaunes attaquent actuellement le Parlement européen, à Bruxelles. Très grosses tensions dans la capitale belge”

Regular

On
notera ÉVIDEMMENT que le fait de titrer “individus” au lieu de
“migrants” permet aux abrutis de continuer à délirer sur le réel, et de
déployer leur “vision” de malades mentaux. Remarque, suffirait de lire
plus loin que le titre, mais on sait qu’assez peu de gens le font.

Basile Pesso, FreeLand, 5 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Trois agents de Securail ont été agressés lundi soir aux abords de la
gare de Bruxelles-Nord par un groupe de migrants. Ils ont été emmenés à
l’hôpital.

Un maître-chien  […] qui se trouvait près de la gare
du Nord, a demandé à un groupe d’une trentaine de migrants de veiller à
la propreté des lieux. Son chien n’était pas muselé et a mordu un des
migrants.
Une bagarre s’en est alors suivie et le maître-chien a appelé
une autre firme privée de sécurité en renfort ainsi que l’appui de
Securail et de la police.

Trois agents de Securail arrivés sur les lieux ont été roués de coups. Ils ont été transportés à l’hôpital.

«Nous demandons un renforcement du personnel Securail et qu’il reçoive
les moyens de se défendre
en cas d’agression car les sprays lacrymogènes
sont insuffisants», signale Philippe Dubois [un responsable syndical].
«Les responsables politiques doivent par ailleurs prendre des mesures
pour que la gare du Nord ne soit pas transformée en un camp de réfugiés.
C’est insalubre de laisser des gens dans de telles conditions et la
sécurité des abords de la gare ne doit pas être à la seule charge de la
SNCB et de firmes de sécurité privées.»

Article de Sud Info Belgique : “Trois agents de Securail agressés par une trentaine d’individus à la gare de Bruxelles-Nord”

Regular

“Les
incidents sont nombreux en ce début d’après-midi à Bruxelles, à
l’occasion de la venue des Gilets jaunes. Si les blocages étaient
pacifiques dans un premier temps, la situation a dégénéré peu après
midi.

Dans un premier temps, des manifestants ont tenté de
pénétrer dans une zone bloquée par les forces de l’ordre, qui ont dû
faire usage de canons à eaux.

Dans la foulée, deux véhicules de police ont été saccagés rue de la Loi. Un premier a été renversé alors qu’un second a été brûlé. (…)

La police belge a eu recours à des canons à eau pour tenter de contenir
la foule lors d’une manifestation d’environ trois cents Gilets jaunes
belges à Bruxelles, le premier rassemblement organisé dans la capitale
du Royaume.

(Aussi sur mon Fb, 30/11/18)
Article de Sud Info : “Gilets jaunes à Bruxelles: les manifestants ont mis le feu à un combi de police (vidéo)”

Regular

Viol
collectif, durant des heures, de deux jeunes Hollandaises de 20 ans par
5 (l’article parle de 4, mais un article belge de mars parle de 5) Belges d’origine africaine à Anvers en
Belgique en mars dernier. Certains (tous ?) sont musulmans à voir leurs
prénoms.

Les ramenant à leur hôtel après une soirée en boîte de
nuit au cours de laquelle ils les avaient rencontrées, les hommes ont
profité de l’ébriété ou de l’état causé par le GHB (drogue du violeur) des filles pour les violer et les voler.

Ils ne sont condamnés qu’à 5 ans de prison, et encore…s’ils commettent un autre délit, et à de très lourdes amendes.

Elément assez spécial lisible dans l’article de La Libre Belgique, l’un des violeurs a eu des remords et est allé
revoir les filles à l’hôtel.

L’article des Observateurs d’il y a 3 jours évoque notamment le
détail de la sentence et la demande d’acquittement de la défense.

Basile Pesso, FreeLand, 26 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Article de Caso Aislado : “Cuatro inmigrantes africanos violan y roban a dos turistas holandesas en Bélgica”

Regular

Il
faut attendre un journal africain pour que l’origine de l’homme qui a
collé à la glu (j’en ai parlé l’autre jour – voir, de nouveau, l’article
du Parisien
) le sexe de sa femme, et l’a tabassée, soit
donnée. Il s’agit cette fois, fait rare en France, d’un Sri-lankais. Le
Sri-Lanka est très majoritairement bouddhiste, avec 9 % de Musulmans
(voir ici).

Comme pour ce que j’ai expliqué hier en commentaires sous un post (voir, là aussi, les commentaires
sous le post présent), il faut attendre d’autres entités que les
françaises pour que “certaines vérités dérangeantes” soit énoncées.

L’exemple d’hier venait du parti islamiste belge “Islam” qui demandait
la séparation hommes/femmes en transports en communs “eu égard à tous
ces étrangers qui se collent aux femmes dans les transports”.

Avec ces 2 exemples, on se rend bien compte de ce que je décris depuis
des années : le syndrome du fayot. J’ai souvent cette image de l’enfant
au premier rang qui lève le doigt en poussant des petits “maîtresse,
maîtresse”
, lorsque je pense à la néo-collaboration occidentale. Ce zèle
de lézard, qui consiste à devancer les désirs des maîtres.

Basile Pesso, FreeLand, 21 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Citation du président du parti Islam (Belgique) : “"Durant les heures
de pointe, certaines personnes, surtout d’origine étrangère, profitent
du fait que les véhicules sont pleins à craquer pour
se ‘coller’ aux femmes. Ce ne sont pas seulement les femmes musulmanes
qui se sentent ainsi humiliées. C’est pourquoi je plaide pour que les
hommes montent à l’avant et les femmes à l’arrière", précise Redouane
Ahrouch, conseiller communal à Anderlecht, à l’agence Belga.“
(Addition de ma part) : Il aura
fallu attendre des islamistes pour voir des hommes politiques dire cette
vérité "raciste” (celle du début de citation).

Trouvable dans l’article de BFM TV : (10/09/18) : ”"Islam", ce parti politique belge qui fait scandale”             
                      

Article de La Nouvelle Tribune (NDLR : Bénin, Afrique de l’Ouest) : “France : il colle les parties intimes de sa femme par jalousie, prison ferme“

Regular

“Les faits remontent au samedi 20 mai dernier. Un jour de printemps ensoleillé. Un jour de ramadan aussi.

Dans la commune de Saint-Josse, à Bruxelles, un homme est violemment
agressé par un individu. Motif ? Il n’a pas supporté de voir la victime,
qu’il ne connaissait pourtant pas, consommer une boisson avant la
rupture du jeûne marquée par le coucher du soleil.

Une agression qui ne s’est pas limitée aux mots. Les coups ont été si violents que la victime, un homme de 39 ans, est restée plusieurs semaines dans le coma. Il souffre aujourd’hui de nombreuses et lourdes séquelles.

Six mois après cette agression, la police fédérale lance un avis de
recherche, à la demande du juge d’instruction Leroux, afin d’identifier
l’auteur. Les faits ont eu lieu le samedi 20 mai vers 20 h, au
croisement de la rue de l’Ascension et de la rue Verte à
Saint-Josse-Ten-Noode.

La police fédérale précise dans son avis
que l’auteur pourrait résider dans le quartier. "Les enquêteurs
demandent à toute personne qui aurait des informations sur cette
agression de se manifester. La discrétion est assurée. Si vous disposez
d’informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs
via le numéro gratuit 0800 30 300.”“

(Aussi sur mon Fb, 14/11/18)
Article de DH Net : “Bruxelles: dans le coma pour avoir bu en plein ramadan“

Regular

“L’accident
s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi sur la route reliant
Ypres à Veurne, en Belgique. Aux environs de 2h40, une BMW a continué
tout droit à un virage et a percuté de plein fouet un bus qui était
stationné le long de la route.

Sharon Gruwez, la passagère de 22 ans, est morte sur le coup après avoir été éjectée sur plusieurs mètres.
Quant au conducteur, son ex-compagnon âgé de 29 ans, il a été transporté à l’hôpital où il se trouve toujours dans un état grave.

Aucune trace de frein n’a été retrouvée sur les lieux. Les proches de
la jeune femme se demandent si le conducteur n’a pas volontairement
heurté le car. Une enquête a été ouverte afin d’en savoir plus sur les
circonstances de ce drame.”

(Aussi sur mon Fb, 04/11/18)
Article de Faits divers.org reprenant Sud Info : “Sharon, 22 ans, meurt dans un accident : ses proches se demandent si le conducteur ne l’a pas fait exprès”

Regular

Charmantes différences culturelles “que si tu les acceptes pas t’es raciste”.

>>>

“Il y a quelques semaines, lors d’un «mariage turc» célébré à
Saint-Nicolas, des invités ont tiré en l’air sur la voie publique.

Un comportement qui, bien que conforme aux coutumes de la communauté, a effrayé la population locale.
La police d’Ans/Saint-Nicolas souhaite qu’un rappel à la loi soit
désormais envoyé aux futurs époux, en préambule de chaque union.

D’autres polices de notre région souhaitent également apporter une plus
grande attention au phénomène.

En Turquie, les mariages sont
célébrés en grande pompe. Une des traditions veut que les invités
brandissent des armes à feu – factices ou pas – et tirent en l’air. Le
but avoué est de faire du bruit et « d’intimider l’ennemi ».
Cette
coutume, toujours bien ancrée dans certains coins…”

(Pas accès à la fin de l’article).

(Aussi sur mon Fb, 08/11/18)
Article de La Meuse : “Tirs en l’air lors de mariages turcs: la police va réagir”

Regular

“Les
faits se sont déroulés jeudi matin à Namur, en Belgique. Aux environs
de 8H30, Wivinne Marion, 42 ans, est partie faire son jogging dans les
bois de Boninne.

Alors qu’elle courait sur un chemin de terre entre les champs, un individu l’a stoppée et frappée.
Il l’a ensuite enfermée dans le coffre d’une voiture et a pris la fuite
en direction de Flawinne. Puis il a poussé le véhicule dans la Sambre.
Un homme, témoin de l’enlèvement, a appelé la police. Un vaste dispositif de recherche a alors été mis en place pour retrouver la voiture.

Le véhicule a été retrouvé à Flawinne alors qu’il commençait à couler
dans la rivière. Une fois la voiture sortie de l’eau, les policiers ont
découvert le corps sans vie de la joggeuse dans le coffre.
Quelques
instants plus tard, un homme d’une trentaine d’années a été interpellé à
proximité du lieu de la macabre découverte. Il s’appelle Xavier V.

Une autopsie a été pratiquée ce matin et les résultats seront connus
cette après-midi. La victime, médecin au CHR de Namur, était maman de
deux enfants.”

(Aussi sur mon Fb, 04/11/18)
Article de Faits divers.org reprenant Sud Info Belgique : “02/11 : Le cadavre d’une joggeuse découvert dans le coffre d’une voiture immergée”

Regular

Le
père du joueur de football de la sélection belge et de Manchester City,
Pierre Kompany, belgo-congolais, est le premier maire (centriste) noir
de Belgique, en banlieue de Bruxelles.

Il vient du Congo en tant que réfugié politique, et a attendu…7 ans (!!) avant d’obtenir ce statut.

A noter que l’article parle du racisme vécu par Vincent son fils dans
les matchs de jeunes, par exemple avec l’insulte classique et récurrente
“sale nègre”.
Malheureusement, La
Vanguardia “omet” encore, aujourd’hui comme hier, et comme quasiment
toujours, de dire de qui vient ce racisme systémique. Il se peut qu’une
recherche donne des surprises.

Basile Pesso, FreeLand, 18 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de La Vanguardia : “El padre de Vincent Kompany, primer alcalde negro electo de Bélgica”