Category: bruxelles…

Regular

Très petit groupe, quelques jets d’objets sur les quelques flics qui gardent le Parlement, rien de plus.

(Aussi sur mon Fb, 08/12/18)

Twitt de La Plume Libre avec courte vidéo : “Situation très tendue en Belgique où des centaines de Gilets Jaunes attaquent actuellement le Parlement européen, à Bruxelles. Très grosses tensions dans la capitale belge”

Regular

On
notera ÉVIDEMMENT que le fait de titrer “individus” au lieu de
“migrants” permet aux abrutis de continuer à délirer sur le réel, et de
déployer leur “vision” de malades mentaux. Remarque, suffirait de lire
plus loin que le titre, mais on sait qu’assez peu de gens le font.

Basile Pesso, FreeLand, 5 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Trois agents de Securail ont été agressés lundi soir aux abords de la
gare de Bruxelles-Nord par un groupe de migrants. Ils ont été emmenés à
l’hôpital.

Un maître-chien  […] qui se trouvait près de la gare
du Nord, a demandé à un groupe d’une trentaine de migrants de veiller à
la propreté des lieux. Son chien n’était pas muselé et a mordu un des
migrants.
Une bagarre s’en est alors suivie et le maître-chien a appelé
une autre firme privée de sécurité en renfort ainsi que l’appui de
Securail et de la police.

Trois agents de Securail arrivés sur les lieux ont été roués de coups. Ils ont été transportés à l’hôpital.

«Nous demandons un renforcement du personnel Securail et qu’il reçoive
les moyens de se défendre
en cas d’agression car les sprays lacrymogènes
sont insuffisants», signale Philippe Dubois [un responsable syndical].
«Les responsables politiques doivent par ailleurs prendre des mesures
pour que la gare du Nord ne soit pas transformée en un camp de réfugiés.
C’est insalubre de laisser des gens dans de telles conditions et la
sécurité des abords de la gare ne doit pas être à la seule charge de la
SNCB et de firmes de sécurité privées.»

Article de Sud Info Belgique : “Trois agents de Securail agressés par une trentaine d’individus à la gare de Bruxelles-Nord”

Regular

“Les
incidents sont nombreux en ce début d’après-midi à Bruxelles, à
l’occasion de la venue des Gilets jaunes. Si les blocages étaient
pacifiques dans un premier temps, la situation a dégénéré peu après
midi.

Dans un premier temps, des manifestants ont tenté de
pénétrer dans une zone bloquée par les forces de l’ordre, qui ont dû
faire usage de canons à eaux.

Dans la foulée, deux véhicules de police ont été saccagés rue de la Loi. Un premier a été renversé alors qu’un second a été brûlé. (…)

La police belge a eu recours à des canons à eau pour tenter de contenir
la foule lors d’une manifestation d’environ trois cents Gilets jaunes
belges à Bruxelles, le premier rassemblement organisé dans la capitale
du Royaume.

(Aussi sur mon Fb, 30/11/18)
Article de Sud Info : “Gilets jaunes à Bruxelles: les manifestants ont mis le feu à un combi de police (vidéo)”

Regular

“Les faits remontent au samedi 20 mai dernier. Un jour de printemps ensoleillé. Un jour de ramadan aussi.

Dans la commune de Saint-Josse, à Bruxelles, un homme est violemment
agressé par un individu. Motif ? Il n’a pas supporté de voir la victime,
qu’il ne connaissait pourtant pas, consommer une boisson avant la
rupture du jeûne marquée par le coucher du soleil.

Une agression qui ne s’est pas limitée aux mots. Les coups ont été si violents que la victime, un homme de 39 ans, est restée plusieurs semaines dans le coma. Il souffre aujourd’hui de nombreuses et lourdes séquelles.

Six mois après cette agression, la police fédérale lance un avis de
recherche, à la demande du juge d’instruction Leroux, afin d’identifier
l’auteur. Les faits ont eu lieu le samedi 20 mai vers 20 h, au
croisement de la rue de l’Ascension et de la rue Verte à
Saint-Josse-Ten-Noode.

La police fédérale précise dans son avis
que l’auteur pourrait résider dans le quartier. "Les enquêteurs
demandent à toute personne qui aurait des informations sur cette
agression de se manifester. La discrétion est assurée. Si vous disposez
d’informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs
via le numéro gratuit 0800 30 300.”“

(Aussi sur mon Fb, 14/11/18)
Article de DH Net : “Bruxelles: dans le coma pour avoir bu en plein ramadan“

Regular

Le
père du joueur de football de la sélection belge et de Manchester City,
Pierre Kompany, belgo-congolais, est le premier maire (centriste) noir
de Belgique, en banlieue de Bruxelles.

Il vient du Congo en tant que réfugié politique, et a attendu…7 ans (!!) avant d’obtenir ce statut.

A noter que l’article parle du racisme vécu par Vincent son fils dans
les matchs de jeunes, par exemple avec l’insulte classique et récurrente
“sale nègre”.
Malheureusement, La
Vanguardia “omet” encore, aujourd’hui comme hier, et comme quasiment
toujours, de dire de qui vient ce racisme systémique. Il se peut qu’une
recherche donne des surprises.

Basile Pesso, FreeLand, 18 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de La Vanguardia : “El padre de Vincent Kompany, primer alcalde negro electo de Bélgica”

Regular

Si
vous voulez savoir pourquoi, allez vivre là-bas. Si vous avez une idée
de la raison, c’est bien. Si vous n’en avez pas, c’est moins bien, mais
je le redis, allez vivre là-bas.
Je précise que le parti CD & V est le parti chrétien-démocrate.

BP.

>>>>

“Trop de quartiers de Bruxelles sont difficilement fréquentables par les femmes et les homosexuels ».

(…)

"La conseillère communale (CD&V) d’opposition se montre dès lors
particulièrement remontée. Dans cette interview très franche, celle qui
est aussi secrétaire d’État bruxelloise, en charge notamment de
l’Égalité des Chances, reconnait que « le harcèlement dans l’espace
public reste un problème important dans la capitale »”.

(Aussi sur mon Fb hier 17 juillet 2 018)
Article de La Libre Belgique : Bianca Debaets (CD&V) : “Trop de quartiers de Bruxelles sont difficilement fréquentables par les femmes et les homosexuels"“

Regular

Ah, ces éternels “jeunes”…

“Malheureusement, l’un des agents a été touché. Celui-ci se trouvait
sur le siège arrière avec la fenêtre ouverte. Un pavé lui a été lancé en
plein visage. Instantanément inconscient, l’homme a dû être emmené
immédiatement à l’hôpital. Il a été autorisé à rentrer chez lui hier
après-midi mais pourrait garder des séquelles auditives permanentes à
cause de l’attaque.

« Nous sommes souvent attaqués à notre
caserne avec des pierres et des œufs. Cela a lieu depuis des années. Nos
chefs nous demandent même d’éviter le parc Maximilian »”

(Aussi sur mon Fb, 13 juillet 2 018)
Article de Sud Info : “Des jeunes attendent les policiers à la sortie du commissariat de Bruxelles et les attaquent avec des pierres“