Category: écrivains anti fascistes

Regular

C’est
ce que je dis depuis quelques temps, ici, les chiffres des nouvelles
adhésions à VOX sont donnés : 200 par jour. Ce n’est pas énorme, mais ça
l’est pour un parti très récent, qui avait peu de succès. L‘Instagram
de VOX
continue à cartonner (+ 7 000 abonnés en 10 jours) et à recevoir
des abonnés qui n’ont rien de fasciste (jetez un oeil, j’en ai parlé 2
ou 3 fois), en particulier beaucoup de jeunes des 2 sexes, en
particulier des belles femmes.

Basile Pesso, FreeLand, 16 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de Caso Aislado : “España se vuelca con VOX : Unas 200 personas se afilian al partido de Santiago Abascal cada día”

Je rappelle de nouveau que je ne suis ni partisan ni militan de ce parti, ni d’aucun autre, ni en Espagne ni dans aucun autre pays. J’écris sur les faits, les mouvements et les événements que j’estime signifiants ou graves.

Regular

Très
difficile de savoir quoi penser de ces stats alarmantes quand on
connaît le délire amerloque sur les “comportements déplacés” ™ (main sur
l’épaule, plainte en justice, etc) et la passion pour la victimisation
encouragée par les réseaux sociaux, médias, associations, etc.

Cela dit, les chiffres restent inquiétants, des centaines en quelques
mois dans 2 universités de l’Etat de New York, 250 environ sur 3 grosses
et célèbres facs dont Columbia.

En complément, le témoignage de
Tanushri Ganesh, indienne ou pakistanaise, ce n’est pas précisé, qui
dit que “les différents états d’esprits liés aux multiples différentes
cultures”
expliquent ce phénomène, et qu’il y a un “choc culturel”.

Cette jeune femme pointe, évidemment, en creux, le “choc culturel”
qu’on retrouve en Europe de l’Ouest avec les migrants et “certaines
catégories d’immigrés de sexe masculin”.
Concluez-en ce que vous
voulez, le NY Post, gauchiste jusqu’au trognon quoique également
voyeuriste, se garde bien de poursuivre la direction impulsée par
Tanushri.

Basile Pesso, Freeland, 21 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article du NY Post : “Hundreds of sex misconduct incidents reported at Cornell, NYUniversity”

Regular

Il
sera intéressant de voir le sort judiciaire et policier réservé aux
parents et à la famille de la petite fille à qui ce bagagiste de gare
italienne (Venise), un Tunisien, venait de montrer sa teub.

Un
homme qui se bourrait la gueule toute la journée au travail selon des
témoignages, qui éructait et gesticulait dans la gare de jour comme de
nuit, et qui “mettait ses mains sur les visages des gens”.

Cette vengeance que je pourrais bien qualifier d’absolument “saine” intervient
quelques jours après les déclarations de Salvini pour permettre aux
Italiens de se défendre sans être poursuivis par la justice friponne,
anti-nationale.

La famille
de la petite est allée frapper l’exhibitionniste pédo tunisien qui ne
cadre pas vraiment avec l’image de la ville la plus romantique et
poétique du monde selon l’image générale.

Basile Pesso, FreeLand, 21 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article d’Il Gazzetino : “Molesta ragazzina: portabagagli pestato dai parenti della vittima”

Regular

Je vous préviens, cette tactique n’a pas lieu qu’en Allemagne. Hay algunos en España por ejemplo, ustedes tienen que actuar.

>>>>

“Un couple retrouvé en Syrie projetait une attaque terroriste d’ampleur
comparable à celles qui ont frappé Paris et Bruxelles, en intégrant
trois commandos djihadistes sur le territoire grâce à des mariages avec
des Allemande
s. Si le projet a été déjoué, Berlin enquête toujours et
craint le retour d’autres djihadistes.”

(Aussi sur mon Fb, 19/10/18)
Article de Marianne : “Une cellule djihadiste planifiait d’importer des terroristes par des mariages“

Regular

Attaque
de migrants en groupe sur les agents qui les surveillent, dans un
centre de transit à Madrid. Un policier blessé à la tête (points de
suture) et un autre avec la main cassée ; une infirmière a été reçue à
l’hôpital pour crise de nerfs.

Les migrants algériens ont attaqué
notamment à l’aide de bancs. Déjà il y a trois mois, un important
groupe d’Algériens s’était enfui de ce centre.

Basile Pesso, FreeLand, 20 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de Caso Aislado : “Un grupo de violentos Argelinos ataca a once policías nacionales en el CIE de Atuche”

Regular

“Pour
avoir agressé sexuellement une quadragénaire rencontrée sur la plage,
un jeune homme a été jugé mercredi 17 octobre 2018 par le tribunal
correctionnel de Caen (Calvados).

Atteinte d’une sclérose en
plaques,
une habitante de Ouistreham (Calvados) de 49 ans trouve la
force de se promener, vers 20h30, samedi 13 octobre 2018, sur la plage
près du port. Des pas se rapprochent dans son dos : un grand jeune homme
lui demande une cigarette.

Durant 20 minutes, ils bavardent dans
un anglais approximatif. Elle pense l’avoir déjà vu, pour participer à
la distribution de repas à la centaine de migrants qui sont visibles en
ville.
Il approche ses mains d’elle, elle l’en dissuade et refuse le «
dodo » proposé par signes. Alors, il lui prend la tête pour l’amener sur
son entrejambe en baissant son jogging tout en caressant sa poitrine.

Elle met son agresseur en fuite en hurlant. Elle reconnaîtra formellement Abdullah Ahmed Aboubaker avec les gendarmes.

(…) Le Soudanais se dit mineur et nie tout. La traduction est
laborieuse, il ne peut parler qu’en arabe. Le procureur estime qu’il
faut prévenir toute récidive de ce délit. « X, se disant… » écope de 24
mois de prison dont 18 mois ferme. Maintenu en détention, il est
interdit cinq ans de séjour en France.
La victime verra un expert plus
tard.”

(Aussi sur mon Fb, aujourd’hui 20/10/18)

(Développements très importants en commentaires, avec plusieurs cas passés de violence de migrants ou assimilés (Musulmans immigrés non migrants : ex : Nord de la France également, il y a quelques jours, viol sur une jeune femme) en France et en Allemagne sur des femmes aidant les migrants, allant jusqu’au meurtre après viol d’une jeune femme de 19 ans en Allemagne en 2 016, mais aussi un viol sur une interprète à Calais en 2 016), sans oublier l’attaque, également il y a quelques jours par des “mineurs migrants isolés” avec vol de colliers sur 2 dames de 50 ans à Marseille lors de la manifestation pro-migrants, pro-bateau “Aquarius”.

Et à part ça, développements aussi très importants sur un sujet afférent, un reportage de France 2 sur les expatriés francophones en Hongrie, présentés comme fous et/ou fascistes, et des précisions, de nouveau, sur mon positionnement politique (extrême-gauche), avec des explications. Etc. Car il y a d’autres choses importantes dans ces longues discussions, mais je ne mets pas tout d’un coup ici).

Article de La Manche Libre : “Un migrant agresse sexuellement une femme sur une plage du Calvados”

Regular

Si
on continue à dire “les habitants des quartiers populaires”, le monde,
et même une partie de la France, ne saura/sauront pas ce qu’il se passe
en France, et continuera à harceler, menacer et boycotter ceux qui
disent la vérité. Cette tactique de masquage de faits systémique crée
chaque jour plus de haine.

D’autre part, les autres pays ne sauront pas face à quoi ils doivent se protéger, et risquent de prendre le chemin français.

Je rappellerai à toutes fins utiles à Actu Orange
ce que signifie “prendre à partie”, au cas où ils ne le sauraient pas :
cela signifie notamment interpeller, éventuellement avec agressivité.
Il est facile, en OUVRANT UN PUTAIN DE DICO, de constater que CELA
N’INCLUT PAS JETER DES PROJECTILES DESTINÉS À BLESSER OU TUER, NI SEUL
NI EN BANDE DE 20 PERSONNES.

Basile Pesso, Freeland, 18 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Les habitants d’un quartier populaire du Havre ont pris à partie les
policiers après une opération ayant mené à la saisie de plus de 200 kg
de cocaïne.

Les policiers ont dû faire face à des petits
groupes, rassemblant plusieurs dizaines de personnes, qui jetaient des
projectiles sur les fonctionnaires et leur véhicule. En réponse, les
forces de l’ordre ont fait usage de tirs de flashball et de grenades
lacrymogènes.”

Article d’Actu Orange : “Le Havre : la police prise à partie après une saisie de 200 kg de cocaïne“

Regular

La peine est, encore une fois, absolument ridicule.
On voit d’autre part la reproduction de la violence sur le thème
violent subi (sexuel). Autiste ou pas, la reproduction de la violence
est un schème psychologique/cérébral classique.

Basile Pesso, FreeLand, 18 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“Jean-Pierre, 59 ans, et sa compagne Isabelle, 49 ans, ont comparu
mercredi devant le tribunal d’Evry pour avoir abusé sexuellement du fils
autiste de la quadragénaire.

Ce sont les services sociaux qui ont donné l’alerte en octobre 2017 suite au comportement de la victime.

Durant la semaine, le garçon harcelait sexuellement les autres élèves dans son établissement spécialisé.

L’enquête a révélé que, tous les week-ends, le garçon était contraint
de participer aux ébats sexuels de sa mère et de son beau-père.

Le beau-père l’a aussi obligé à caresser sa mère et à filmer leurs relations sexuelles.

Les faits se sont déroulés durant plusieurs années.

Jean-Pierre a été condamné à 3 ans de prison dont 2 ans ferme. Sa
compagne a écopé d’un an de prison avec sursis,
les juges ayant estimé
que, placée sous tutelle depuis la mort de ses parents en raison d’une «
déficience intellectuelle incurable », elle était sous l’emprise de son
compagnon.”

Article du Parisien : “Essonne : le couple obligeait son enfant autiste à participer à leurs ébats”

Regular

Le
dirigeant du mouvement terroriste palestinien Hamas, Fahti Hammad, en 2
008, faisait ce discours plein de fougue dans lequel il osait déclarer :
“Pour les Palestiniens, la mort est devenue une industrie dans laquelle
ils excellent (…). Nous désirons la mort comme vous désirez la vie”.

Le simple fait que vous puissiez soutenir sans restriction ces
mouvements gorgés de haine et de violence montre que, soit vous n’avez
pas les bonnes infos, soit vous êtes aveuglés par le contexte
israélo-palestinien dans lequel, je le répète, je ne donne aucun
blanc-seing à Israël, en particulier sur l’appropriation des terres qui
est à la base du conflit.

50 secondes de vidéo.

Basile Pesso, FreeLand, 16 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Vidéo : Hamas : human shield confession, 2 008

Regular

Quasiment
depuis leur arrivée massive en 2 014, les migrants la plupart du temps
arabes (parfois noirs musulmans ou non, mais tous les cas rapportés sont
des arabes, en particulier des Irakiens, Afghans et Syriens) ont jeté
leur dévolu sur les piscines.

L’Autriche et l’Allemagne ont été
les 1eres à rapporter de multiples cas d’agressions sexuelles et de viol (1) y compris
sur des enfants (ex 1 : Allemagne / ex.2 : Autriche / rapport général interne de la police allemande : “la plupart des agresseurs d’enfants dans les piscines sont des migrants”).

Des pancartes ont ainsi été ajoutées dans les piscines,
expliquant par dessins qu’il ne faut pas, dans nos pays, faire ceci.

Ce témoignage édifiant dans le nord de la France montre que ça continue
et s’étend, que ce ne sont pas des “faits divers” ™ mais un phénomène,
une volonté, un désir, un besoin.

Basile Pesso, FreeLand, 18 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“"Loin de moi l’idée d’être contre les migrants. Ils ont suffisamment
de problèmes. Ce que je ne peux pas laisser passer, par contre, c’est
qu’ils aient des gestes déplacés devant des enfants.”

Jocelyne
Catoen décrit alors la scène à laquelle elle a assisté avec sa
petite-fille de 6 ans. “Ils glissaient leur main sous leur slip de bain
et se frottaient (le sexe, NDLR). Ils se lavaient peut-être, mais ça ne
se fait pas quand on est entouré de femmes et d’enfants. Il s’agit de
douches mixtes à la piscine Guynemer.

(…) Jocelyne s’inquiète.
“Ils sont de plus en plus nombreux. Il y a deux semaines, ils étaient
une dizaine à l’heure du cours de natation de ma petite-fille.
On avait
pu se doucher. Sur la dizaine de douches de la piscine, trois restaient
libres.”

Mais la situation a empiré la semaine suivante. “Je n’ai
rien contre le fait qu’ils viennent à la piscine, mais, cette fois-ci,
ils devaient bien être une cinquantaine.
Toutes les douches étaient
réquisitionnées et, dans les bassins, ils restaient groupés, sans bouger
ni nager. Et leurs regards étaient loin d’être amicaux. Les enfants
n’osaient pas s’en approcher.”

Les larmes de sa petite-fille
l’ont poussée à agir.
“Elle qui aime profiter de la piscine après sa
leçon de natation ne voulait plus rester. Avec deux ou trois mamans, on a
créer un passage entre les migrants, pour permettre aux petits
d’avoir accès aux vestiaires
. Ils étaient effrayés.”“

Article du Phare Dunkerquois : “Saint-Pol-sur-Mer / Dunkerque :

Pourquoi des policiers à l’entrée de la piscine ?”

Après avoir lu ce post, un bloggeur a décidé de me unfollower, pour mon “racisme”.