Category: emmanuel macron

Regular

Extrait d’un texte de Cyrano, trouvé sur internet :

“Si
Macron tombe (et il peut tomber très rapidement), c’est donc le dernier
rempart de Soros et des mondialistes qui va s’effondrer. Et comme le
président de la République, égal à lui-même, n’a rien trouvé de mieux à
dire, en réaction aux manifestations d’hier, que les Gilets jaunes lui
avaient fait honte, il pourra raconter tout ce qu’il voudra, ce mardi,
il pourrait même annoncer (ce dont il n’est pas capable) que le litre
d’essence reviendra à 0,80 euro, c’est à présent trop tard.


Macron ne peut, certes, être tenu pour responsable de la politique
menée ces quarante dernières années. Mais il a escroqué les Français en
leur faisant croire à un renouveau politique alors qu’il n’a fait
qu’aggraver, par sa politique fiscale, ses délires écologiques et sa
folie immigrationniste, la situation des Français.
Hollande était
minable, Macron est arrogant et méprisant, et les Français ne sont pas
près d’oublier ses nombreuses insultes à leur égard, souvent proférées
depuis l’étranger.

Une lutte à mort est donc engagée entre un mouvement populaire, haï par l’establishment, et Macron et son régime.”

(Je précise que je ne suis pas
nécessairement d’accord avec les 2 points cités avant “folie
immigrationniste”, mais j’aime énormément l’ensemble de l’extrait).

(Aussi sur mon Fb, 26/11/18)

Regular

Typiquement
du trollage à la Trump, de la provoc stratégique. Je savais qu’il
devait jouir de la situation avec les Gilets Jaunes vu sa haine récente
et justifiée envers ManuMac au sujet, entre autres, de la proposition de
Macron de créer une armée européenne “pour se protéger des USA, de la
Russie, de la Chine”
.

Trump demande aux Gilets Jaunes de prendre
en compte les mauvais traitements diplomatiques et économiques de Macron
envers les USA, et d’ajouter à leur colère ces griefs avec lesquels ils n’ont rien à voir.

On retrouve ici son “art of the deal”, inspiré de l’Art de la Guerre de
Sun Tzu : profiter d’une situation de pré-rupture pour ajouter une
graine de zizanie personnelle et ainsi, pousser au changement pour
accoucher d’une nouvelle donne.

Problème : il y a plusieurs mois
que je demande à l’homme orange d’aider l’Europe face à la violence sans
origine ni religion, et de faire savoir en détail aux USA et au reste
du monde le calvaire français.

Lui laisse Bannon fédérer la
révolte, de plus, avec un co-chef de mouvement basé en Israël, ce qui
augure de quelque chose de peut-être moins “défense et sauvetage de
l’Europe”
que ce dont on avait rêvé, ou en tout cas, avec d’éventuelles
contreparties proches des actuelles.

Basile Pesso, FreeLand, 25 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Twitt de Donald Trump

Regular

La
Réunion (au large de l’Afrique du Sud), anciennement exemple de
coexistence raciale et religieuse, glisse depuis plusieurs années. Je
l’avais montré en chiffres il y a quelques temps. Les composantes
raciales ne sont pas données pour ces émeutes, agressions et pillages,
donc je ne dirai rien à ce sujet.

Lisez bien les citations, la
fin parle de faits QUOTIDIENS, sans que l’on sache s’il s’agit du
quotidien en général, ou du quotidien de ces derniers jours. Si c’est le
cas 1, c’est gravissime.

Basile Pesso, FreeLand, 22 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“En recul en métropole, le mouvement « des gilets jaunes » a continué à
paralyser mercredi l’île de la Réunion où il s’accompagne, malgré
l’instauration d’un couvre-feu nocturne, d’une flambée de « violences
urbaines » comme elle n’en avait plus connu depuis près de trente ans.

(…)
"Déjà « 109 interpellations et 30 blessés parmi les forces de l’ordre »

Au cinquième jour du mouvement, les blocages routiers durant la journée
succédaient aux violences commises la nuit par « des bandes de jeunes
gens qui n’ont rien à voir avec le mouvement dit des "gilets jaunes” »
,
selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. « Leur
objectif, a-t-il déploré mercredi, c’est de profiter d’un mouvement
social pour piller, pour saccager, pour détruire »
, a-t-il déclaré à
l’issue du Conseil des ministres à la mi-journée mercredi.

Au
total, depuis le début des violences, il y a eu « 109 interpellations,
30 blessés parmi les forces de l’ordre, 16 policiers, 14 gendarmes, à
peu près une cinquantaine de barrages, un millier de manifestants »"

(…)
“Un commandant de police, membre du GIPN, a eu une main arrachée lors
de l’explosion accidentelle d’une grenade dans son véhicule alors qu’il
était caillassé par de jeunes manifestants
. Quinze autres membres des
forces de l’ordre ont été blessés plus légèrement dans la nuit de mardi à
mercredi, a annoncé la préfecture de La Réunion.

Dans un
communiqué commun, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et la
ministre des Outre-mer Annick Girardin, ont affirmé « leur soutien à
l’ensemble des services de sécurité mobilisés à La Réunion » alors que
l’île « est confrontée depuis samedi à des violences urbaines
inacceptables ».

« C’est une situation de guérilla urbaine à
laquelle les services des forces de l’ordre sont désormais confrontés au
quotidien »,
s’est alarmé le président de la Région Didier Robert dans
une lettre à Emmanuel Macron en lui demandant de prendre « toutes les
mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens dans
notre île ».”

Article de 20 Minutes : “Vidéo : “Violences à La Réunion: Emmanuel Macron annonce la mobilisation des militaires dès ce jeudi”

Ultra-logique, Bébé Prés.

2e tentative en quelques jours après le jeune Breton dénoncé
par…ses parents (voir mon texte d’avant-hier – Fb). Macron en tenaille, par
l’Ouest, l’Est, bientôt par tous les angles, pris par des Français
devenus fous, interdits d’exprimer l’horreur de la violence qui les
touche.

Depuis des années, je développe ici et ailleurs, sur tous
les tons, le thème du refoulé et des monstres que l’on crée en
refoulant, en brimant les populations, en développant une société du mensonge et de la destruction des peuples.
Le retour de bâton est ultra-logique. Il sera si simple et si bête de
blâmer l’“ultra-droite”, qui est, pour sa très grande majorité,
l’ultra-France, ultra-simple, ultra-humaine, qui n’en peut mais, et peut
devenir ultra-hargneuse, comme tout être maltraité chaque jour sur la
durée.

Basile Pesso, FreeLand, 11 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“« On est vraiment intervenus juste avant une action imminente, précise
à France 2 une source proche de l’enquête. Il a l’air de monsieur
Tout-le-monde, il aurait pu y arriver. » Une attaque d’un groupuscule
d’ultradroite qui inquiète d’autant plus les enquêteurs qu’il s’agit de
la troisième affaire de ce type en un an.”

Article de France Info : “Projet d’attaque violente visant Macron : les quatre suspects
voulaient poignarder le président lors des commémorations du 11-Novembre“

Précision linguistique, de nouveau : “N’en pouvoir mais”

Regular

“Macron
a mis plus d’an pour répliquer au général de Villiers, il a bien
réfléchi et il est à présent convaincu que non, l’ennemi n’est pas à
l’intérieur mais outre-Atlantique, l’ennemi ce sont les USA ! Fallait y
penser.

Macron est un génie mais il n’a pas le sens du timing, ou
il l’a plutôt beaucoup, car sa proposition est tombée à peine deux
jours avant la visite des chefs d’État, dont celui des USA, pour la
commémoration centenaire de l’armistice, qui a mis fin à la Grande Guerre”.

(…)

“Tous les « nique la France » ne se préparent-ils pas à punir les
crimes contre l’humanité que Macron a humblement confessés lors de son
acte de contrition en Algérie ? Le jour J et l’heure H quand toutes les
banlieues s’insurgeront à l’unisson, que feront les forces de l’ordre et
les forces armées pour tenir en main la situation ?

Et que fera
Macron: battre en retraite et décréter la partition de la France pour
acheter une paix illusoire ? Ou bien implorer, la mort dans l’âme,
l’aide généreuse et désintéressée de celui qu’il a bêtement désigné
comme ennemi ?”

(Aussi sur mon Fb, 11/11/18)
(Extraits de l’article d’Helios d’Alexandrie pour Dreuz, qui n’est PAS un “journal d’extrême-droite” : “La France dira un jour : jamais deux sans trois”)

Regular

“LGV
– Le président de la République française, Emmanuel Macron, se rendra
au Maroc jeudi 15 novembre pour inaugurer la Ligne à Grande Vitesse
(LGV) reliant Tanger à Casablanca, a appris l’agence de presse Reuters
auprès de l’Elysée.

Les rumeurs annonçaient sa venue, elle est aujourd’hui confirmée pour ce 15 novembre, après l’invitation du roi Mohammed VI.

Plusieurs entreprises françaises ont pris part au projet aux côtés de l’ONCF: la Société nationale des chemins de fer (SNCF)
mais aussi “Egis et Systra, Alstom pour la fourniture des rames ou
encore le consortium Colas Rail-Egis Rail pour les voies et caténaires”,
rappelle Reuters.

L’Agence
française de développement (AFD) avait également accordé un prêt de 80
millions d’euros au Maroc pour financer la dernière tranche du projet.”

(Aussi sur mon Fb, 07/11/18)

(En commentaires, lien vers la situation des “LGBT” (entre guillemets, je n’aime pas le terme) au Maroc, plus quelques exemples d’homophobie parfois barbare au Maroc ces dernières années, de la part d’individus, de foules, et de policiers (pas de barbarie là, mais de la dictature et de l’iniquité)).

Article du HuffPost Maghreb : “Emmanuel Macron au Maroc le 15 novembre pour l’inauguration de la LGV”

Regular

“Dans un premier tweet, il s’est dit « solidaire du peuple américain, une nouvelle fois endeuillé ».

Il lui a fallu un second essai pour enfin pouvoir exprimer sa pensée
complexe, et condamner « l’acte odieux d’antisémitisme à Pittsburgh ».

Et ce président travaille d’arrache-pied pour contourner les sanctions
américaines contre l’Iran, le principal promoteur de l’antisémitisme
meurtrier, du déni de l’Holocauste, du terrorisme, et qui promet
d’exterminer les juifs israéliens.”

(Aussi sur mon Fb, 28/10/18)
Article de Dreuz (qui n’est PAS un “journal d’extrême-droite”) : Attentat antisémite de Pittsburgh : le président Macron condamne … quoi au juste ?

Regular

Le
mec qui tient absolument à bien faire, qui accumule les bourdes, qui
cache les massacres sur ses concitoyens en connivence avec son équipe,
et qui pourtant travaille en permanence, jusqu’à inquiéter ses proches
et ses collaborateurs. Chapeau le clown.

Basile Pesso, FreeLand, 23 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>

“Si un membre du gouvernement estime que « ce n’est pas humain »,
d’autres pointent du doigt les horaires tardifs d’Emmanuel Macron, qui
peut envoyer des messages à ses collaborateurs jusqu’à trois heures du
matin, même lorsqu’il est en déplacement. « Il lui arrive de ne pas se
rendre compte qu’on est sur un autre fuseau horaire », déplore un
conseiller.”

Article de Dreuz reprenant Valeurs Actuelles (qui ne sont PAS des “sites d’extrême-droite”) :Après un an et demi à l’Elysée, Emmanuel Macron “maigrit à vue d’œil”

Manipulation par l’Image, suite…

Pendant qu’il se passe les atrocités ici relatées en France,
ManuMac a autre chose d’“autrement plus sérieux et humaniste” à faire
que de réagir, le coquin !

De Trump (il est obligé) pour prouver
qu’il n’est pas raciste à Macron par idéologie, les noirs sont utilisés
dans la lutte des races en cours dans de nombreux pays. L’effet “enfant”
joue également à plein ici, j’en ai déjà parlé, du petit Syrien noyé
qui déclencha la vague actuelle de réfugiés au petit au balcon sauvé par Mamoudou (fake, je n’y reviens pas, j’ai passé des heures à le démontrer).

L’Histoire est tout simplement bourrée d’exemples d’utilisations
d’enfants pour la propagande. Les photographes de reportage et/ou de
guerre sont rompus à l’exercice, et ManuMac sait exactement quel regard
faire, avec quelle intensité, de même qu’il calcule comment il va
brailler pendant la finale de la Coupe du Monde, comment il va enlacer
les joueurs un par un, leur caresser l’anuque (pardon, la nuque !).

La politique est une guerre de com, avec ses vautours, et ses jouets.
La plupart du temps, vous plongez, on joue toujours sur vos même
réceptacles, pour qu’en un quart de seconde l’émotion se produise, et
que vous en deveniez esclave. Comme déjà dit pas mal de fois, il ne
tient qu’à vous de vous dépantiniser. Bien sûr, ça demande des efforts,
voire du travail. Je sais. Mais c’est VOUS qui pouvez transformer le
Zeitgest.

Basile Pesso, Freeland, 30 septembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Twitt d’Emmanuel Macron à St-Martin (Antilles)
(Cliquer, il y a 2 images, la 2e est frappante, en plan plus rapproché).

Zut !

C’est bien simple : en choisissant la voie du n’importe quoi et en
particulier du soutien à la violence migrante et d’“une certaine
immigration”, en attaquant sans arrêt et de manière incroyablement
“toupéteuse” des partenaires et amis historiques comme l’Italie, ManuMac
a dégoûté ceux qui, comme moi, attendaient pour voir.

Je ne vais
pas répéter sans arrêt quand j’ai décroché (Conf. des Evêques de
France, avril), puis Fête de la Musique drag queen à l’Elysée (juin), puis affaire Benalla, puis accentuation de la ligne que j’ai décrite en ouverture de texte.

On notera que cette ligne est apparue plus “ferme” suite à l’affaire
Benalla, qui, selon mes analyses et celles de pas mal d’autres, est une
manoeuvre de recadrage d’Attali, Rotschild et autres vrais maîtres de
l’immonde jeu.

Le problème, que les maîtres ne voient pas, c’est
que ce qui compte n’est pas leur satisfaction, étant donné qu’il y a un
petit paramètre à ne pas oublier dans l’équation manipulatoire : le
peuple. Cette notion étrange, sur laquelle on chie, ces gens avec qui
l’on joue, dont on se sert, parfois se frankensteinisent, pour le
meilleur, et sautent à la jugulaire de leur maître soudain ébahi devant
tant de vitalité.

Basile Pesso, FreeLand, 16 septembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
(Voir aussi discussion très intéressante en commentaires)

>>>

“Seuls 19% des Français interrogés jugent le bilan de son action positif contre 60% qui l’estiment négatif.”

Article du Figaro : “Emmanuel Macron : un bilan négatif pour 60% des Français”