Category: emmanuel macron

Regular

Que
voulez-vous faire dans un pays où l’inculture et l’indécence des gens,
des opposants au pouvoir, est aussi énorme, aussi vulgaire, aussi
minable, aussi insultante ?
Et en plus…y a pas qu’en France que les gens sont aussi demeurés et orduriers. Ca promet…

Basile Pesso, FreeLand, 27 mai 2 017, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
(PS : 3 fautes d’orthographe sur la pancarte…).
Affiche de manifestation dite de “gauche” avec Macron en nazi

Regular

Sur
tant de sujets, le New York Times se gaufre, en particulier tout ce qui
touche à l’immigration, les questions “raciales”, et, bien sûr, la
“vision” sur l’Europe, en particulier la France.
C’est pas qu’ils
savent pas. Ils ont même publié Boualem Sansal il y a quelques années
après un attentat, ce qui avait laissé les commentateurs pantois, muets,
incapables d’aboyer comme ils aiment à le faire, vu qu’il s’agissait là
d’un Arabe qui disait la vérité sur le Maghreb et le monde arabe.

Non, ce n’est pas parce qu’on est spécialiste de politique européenne
qu’on ne dira pas de conneries. Il y a taaant à critiquer chez Macron,
surtout et quasi exclusivement son double jeu avec l’immigration et
l’Islam, ce que j’ai fait ici récemment, déclarant ne plus soutenir le
president français sur quelque point que ce soit, suite à son discours à
la Conférence des Évêques de Paris dans lequel il détruisait les
éléments brillants de son intervention par une attitude irresponsable,
pour dire le moins, sur la question migratoire.

Bien sûr que non,
que ce n’est pas l’ego attitude de Macron le problème, et SÛREMENT PAS
son prétendu vide. Si l’on estime que son écrivain de discours, Sylvain
Fort, empêche de voir les vraies qualités et défauts de Macron lors de
ses discours, il n’y a qu’à regarder la récente interview avec Plenel et
Bourdin pour constater le niveau hallucinant de Macron, un cerveau
d’une puissance inouïe, apte à terrasser quiconque (sauf moi, en gros).

Le problème est ailleurs, bien ailleurs, il est dans la Berezina
française et européenne. Et les Amerloques, évidemment leur emblème
gauchard le New York Times en première ligne, sont en bons maîtres du
monde, incapables de le voir ou de le déclarer, diffusant leur
propagande dans ce pays-continent surpuissant, faussant les cartes,
transformant l’image de l’Europe et de la France.

Basile Pesso, FreeLand, 30 avril 2 018. 1e diffusion ce jour-là

(Texte de Bickerton de septembre 2 017)
Article de Dreuz contenant le texte en question : “«Président raté», «ego démesuré» : une tribune dans le New York Times assassine Macron

(Oui, je sais, on vous a dit que Dreuz était d’“extrême-droite”, donc vous gobez sans connaître. De toute façon ici je critique l’article. Mais n’hésitez pas à me “unfollower” rageusement et par stimulus comme vous le faites systématiquement).

Trump-Macron, Washington

6
extremely interesting minutes
during which we can see how Trump jokes
about some stuff on Macron’s shoulder, which amuses Macron in spite of
the humiliation many would have felt and even shown.
This gesture
can seem banal, but it’s in a whole which is the mix that Trump often
uses : sympathy, friendship and a bit of domination + mockery.

Then, you have the topics on Iran’s denuclearization, and a few words on
the general shared goals of USA and France, among which, in the first place, fight against terrorism, to which is added, in second position, fight for security.

The English of Macron is oscillating between excellent and
approximative about some pronunciations, and the tension he feels for
fear of failing on this aspect is visible.

The friendship is also
visible, as well as several times expressed in special words and
special gestures. Stunning, as “Trump is Hitler” (LOL).

All in
all and in spite of the restrictions I had posed after the attack on
Syria’s chemical factories very recently, this relationship’s evolution
is one of the best stuff that we could dream of. You can bet that
Trump’s influence on Macron will be more and more important, and
hopefully on the topics Macron refuses to seize firmly on his own
territory. It’s actually one of the only hopes for France, and maybe for
the West in general.

Basile Pesso, FreeLand, 26 April 2 018, first broadcast then (Fb)
Video

Hommage Elyséen à Arnaud Beltrame, par Emmanue…

Du
talent, de la présence, un peu de fausseté, peut-être ? Je ne peux
dire, pour ce qui est de la fausseté (voix trop affectée, souvent).

Du n’importe quoi, du foutage de gueule, quand on sait ce que Macron et
son équipe continuent à faire en termes d’imposition de migrants au
peuple français, de répartition des “migrants” et migrants partout en
France, avec les risques que l’on sait si on a quelques neurones.

Macron parle ici de résistance, de Résistance, de Jean Moulin. C’est
fort gentil et serait fort à-propos si l’on ne savait pas ce qu’on
sait, de quelle école politique il vient, et ce qu’il continue de faire
(voir plus haut dans mon texte) tout en faisant, parfois, un peu le
contraire, ce qui est encourageant.

Double foutage de gueule quand on connaît la traque et le boycott des
Résistants, en politique, en art, en journalisme, leur étiquetage
extrême-droite même quand ce n’est pas du tout le cas, leur mise en
danger, leur offrande faite aux terroristes.

A part ça, le
moment-clef est à 16.50 : Macron fustige “un relativisme morne” qui
“n’est pas la solution”
. Hallucinant et si juste. Juste avant, la caméra
avait filmé Méluche, la grimace toujours collée sur la trogne, mais
c’est un pur hasard de mise en scène.

En gros, on se réveille, on
a les mêmes phénomènes qu’à la fin de la 2e guerre mondiale, quand
chacun soit se mettait du côté des Résistants sans jamais l’avoir été
voire après avoir ardemment collaboré, soit commençait à collaborer un
peu moins. Attitudes tragico-grotesques, qui ne cachent rien à ceux qui
savent qui a fait quoi.

Toujours mieux que rien, me direz-vous. Certes. Mais nous sommes nombreux à ne pas être dupes.

Au revoir Arnaud. La France n’a pas, comme le dit votre président, un
peuple fier, qui se redresse toujours, combat toute adversité. La France
est tout le contraire, et votre président le sait, ou espère qu’un
évènement qu’on veut clef, un de plus, d’une interminable liste,
transformera les veaux en or. Mais de Gaulle savait pour quel peuple il
se battait : des veaux, ce qui ne l’a pas empêché, comme moi, de TOUT faire pour eux : voilà ce qu’est un vrai chef, quelqu’un qui agit mais
ne ment pas.

21 minutes de vidéo.

Basile Pesso, 28 mars 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Regular

Allez,
un p’tit tour en politique, mais c’est bien parce que c’est vous, ça
n’a pas très grand intérêt mais allez, on va en parler vu que tout le
monde se luche-pa sur une prétendue altercation entre Macron et des
agriculteurs au Salon de l’Agriculture, sur, en particulier, un sujet
écologique (le glyphosate).

A moins d’être complètement taré ou
d’aimer créer des problèmes, voir de l’“agressivité” chez Macron ici
alors qu’encore une fois, on ne voit qu’un modèle de dialogue, d’humanité,
d’écoute et de fermeté est tout aussi inquiétant -mais évidemment
beaucoup moins grave- que les débilités sur toutes sortes de sujets
qu’on voit à longueur de temps.

Oui, la catastrophe des revenus des agriculteurs en est une (de
catastrophe) ; oui, on comprend que ça énerve ; mais ici, ce n’est pas
le sujet.
Bon, ben voilà, un petit texte sur “les sujets qu’il
faut”, “du bon côté du manche”, comptez pas sur moi pour autre chose.
“Altercation” en début de vidéo.

BP.
Vidéo

Regular


l’on voit que Macron, mal tombé dans son agenda de rapprochement
franco-turque et franco-iranien, est capable, à chaque fois, de dénoncer
ce qu’il estime être important de dénoncer ; où l’on constate que la
Turquie a une véritable habitude actuellement de dire n’importe quoi, de
provoquer, en l’occurrence comparer une colonisation qui fut la suite
d’une opposition aux gangs des mers barbaresques, avec la lutte
turquo-kurde.

Bien sûr, chaque pays connaît des éléments sur ses
luttes que les autres pays ne connaissent pas ; mais on connaît
également les velléités belliqueuses, expansionnistes et dictatoriales
d’Erdogan et de son gouvernement.

Dernier point : les Turques ont un double intérêt à provoquer en
parlant ainsi de l’Algérie à Macron : 1. leur ancien lien avec
l’Algérie, qui était une de leurs annexes ; 2. la oumma, l’union
musulmane face aux “autres”.

BP.

>>

“Le chef
de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a dénoncé «l’hypocrisie» de
pays européens qui, selon lui, affichent leur soutien à la Turquie lors
de discussions bilatérales et changent de discours en public. «Nous ne
sommes pas la France, qui a envahi l’Algérie», a-t-il ajouté, en
référence à l’épisode colonial français en Afrique du Nord.”

Article de Russia Today (oui, je sais, vous allez juger que c’est fasciste parce qu’on vous a dit que c’était le cas, et vous adorez gober tout ce qu’on vous raconte. Je suis un peu plus calé sur la presse et la politique que vous, aussi vous demande-je de lire mon texte et les citations de l’article sans vos jugements permanents et d’éviter d’avoir votre habituel réflexe de ”unfollowing”).

Regular

Ca
commence vraiment à me gonfler, Macron n’a pas dit ça au sujet de la
culture française (voir détail de l’article de Boulevard Voltaire), et extirper des phrases ou
des bouts de phrases sans comprendre les figures de style est aussi
lassant que révélateur du manque de culture, de maîtrise du langage et
d’humour des gens.

Ici en lien, mon texte d’il y a quelques mois sur la partie de discours de Macron au sujet
de la culture française (vidéo ici).

Basile Pesso, Barcelona, 13 décembre 2 017, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Hommage à Jean d’Ormesson par ”Emmanuel Macron…

Quel
est l’intérêt d’un hommage, quelle que soit sa qualité, s’il est
prononcé par un homme mais écrit par un autre (Sylvain Fort) ? Pour moi
extrêmement faible, sinon celui de duper le monde sans même citer
l’auteur, et de s’attribuer des compétences, une sensibilité, des
qualités, qu’on a pas, ou qu’on a, alors prenons les choses en mains, ou
bien déclarons que nous sommes un lecteur et non un auteur.

Ce n’est pas Fort qui est ici volé, mais la foule, et si légalement la duperie
convient aux deux parties actives, je ne saisis pas comment l’on peut
vouloir présider aux destinées de peuples en leur mentant. Ceci est
valable pour tous les discours récités, écrits par d’autres.

Basile Pesso, Barcelona, 8 décembre 2 017, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Hommage à Jean d’Ormesson d’”Emmanuel Macron” (Sylvain Fort) : vidéo

Emmanuel Macron and the “Crime Against Humanity” of France in Algeria

During his campaign, Emmanuel Macron went to Algeria and, among other
things, declared that…

Il y a.

Tiens, après avoir encore entendu une attaque sur la phrase du candidat à l’élection présidentielle…