Category: est de la france…

Regular

Après
l’attaque à la moto sur des policiers il y a 3 jours (scroller ici),
Mulhouse en Alsace est de nouveau le théâtre d’une attaque que nous
qualifierons en attendant plus d’infos, de sans origine ni religion.

Basile Pesso, FreeLand, 9 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“Trois femmes ont été agressées à l’arme blanche dimanche après-midi en
gare de Mulhouse
. Deux d’entre elles ont été blessées. L’agresseur
souffrirait de troubles psychiatriques. Il a été rapidement interpellé.

Une attaque à l’arme blanche a eu lieu dans le hall de la gare de
Mulhouse ce dimanche après-midi. Trois femmes ont été agressées par un
homme, connu des services de police.
Il a d’abord planté un couteau dans
le dos d’une voyageuse, qui était accompagnée de sa fille de 10 ans. La
mère de famille a été blessée au thorax.
Il s’en est pris ensuite à une
seconde femme, qui a été touchée à la main. La troisième femme agressée
a eu le temps de se dégager. Seuls ses habits ont été déchirés. Elle
n’a pas été blessée.

(…) L’homme, un jeune majeur, a pris la
fuite avant d’être rapidement interpellé, place de la République, à
proximité de la gare. Il a été placé en garde à vue. Il devrait être vu
rapidement par un médecin pour évaluer son état psychiatrique.”

Article de France-Bleu : “Agression au couteau en gare de Mulhouse, trois femmes blessées”

Regular

Plus
de précisions sur l’attaque sur des policiers qui a eu lieu tout’à
l’heure (addendum 09/12/18 : le 6 décembre) à Mulhouse. Dans les circonstances actuelles, les attentats
peuvent se mêler aux attaques “révolutionnaires”.

“Cet
après-midi, à Mulhouse, un policier a été violemment percuté par un
lycéen à moto, cagoulé et sans casque, qui a foncé sur lui. Il est
gravement blessé au bassin et aux deux jambes, avec «des plaies ouvertes
sérieuses». Plusieurs centaines de lycéens ont aussi provoqué des
incidents, jetant des cocktails Molotov, saccageant des voitures et
caillassant des bus.”

(2e paragraphe : Eloise Lenesley).

(Aussi sur mon Fb, 07/12/18 avec vidéo plus précise et détaillée que la précédente vue ici)

Regular

Mulhouse (Alsace, Est de la France), un lycéen sur une petite moto fonce sur des flics, qui l’arrêtent. Très courte vidéo.

(Aussi sur mon Fb, aujourd’hui 07/12/18)
Twitt de DY

Regular

Hors de prison, ou dedans, l’ultra-violence n’a plus de barrières.

>>>>

“Un détenu de 26 ans a été retrouvé mort samedi matin par les gardien
dans sa cellule de la maison d’arrêt de Besançon, dans le Doubs.

Le corps de la victime présentait d’impressionnantes traces de
violences. « Il a été massacré » a expliqué une source proche de
l’enquête.

Son codétenu, seule personne présente dans la pièce, a
été placé à l’isolement puis en garde à vue. Il a fallu que les
surveillants utilisent la force pour l’extraire de sa cellule.

Ce jeune homme de 19 ans, qui a un casier judiciaire bien chargé, est quelqu’un d’extrêmement violent.

Il a notamment été condamné à 30 mois de prison, dont 12 avec sursis,
pour avoir passé sa mère à tabac, tout en menaçant son petit frère de 8
ans avec un couteau.

Une autopsie sera pratiquée prochainement
pour connaître les causes de la mort. La victime devait sortir de prison
en 2019 où elle purgeait une peine pour des atteintes aux biens.”

(Aussi sur mon Fb, aujourd’hui 21/11/18)
Article de L’Est Républicain : “Homicide en prison à Besançon : le détenu a été “massacré’‘”

Regular

Toute
occasion est bonne pour ces chenapans que les amerloques “de gauche”
ils disent qu’ils sont formidables et qu’on est rien que des racistes si
on essaye d’alerter.

Eh, putain de “de gauche” amerloque de New
York, Portland, Los Angeles, Boston, etc ! Va vivre dans le “9-3” et
échange ta belle baraque avec les gens qui sont prisonniers des bandes
de tes idoles. Enculé !!

Basile Pesso, FreeLand, 18 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Les policiers du commissariat de Wittenheim, qui assuraient la
sécurité au niveau du Château d’Eau à Kingersheim et qui géraient
notamment les flux sur la RD430, bloquée par les manifestants, ont été
pris à partie en début de soirée (vers 19h30) par un groupe d’une
vingtaine de gilets jaunes clairement hostiles.

S’ils portaient
la plupart le signe de ralliement des manifestants du jour, ils étaient
pour la majorité cagoulés et porteurs de barres de fer.


Rapidement les policiers ont compris, après avoir essuyé des jets de
pierre, qu’ils n’avaient pas affaire à des manifestants du 17 novembre
mais à des jeunes trublions venus du quartier de Bourtzwiller,
situé à
quelques centaines de mètres de là à vol d’oiseau.

(…) Deux
jeunes, âgés de 15 et 22 ans ont été interpellés par des hommes de la
brigade canine et de la BAC (brigade anticriminalité) et placés en garde
à vue.”

Article de L’Alsace : “Kingersheim : Faux gilets jaunes, vrais semeurs de troubles”

Regular

“Dans la nuit de samedi à dimanche, une rixe a eu lieu à proximité de la discothèque VIP de Savonnières-devant-Bar.

Dans le conflit, un homme aurait asséné un coup de couteau à un autre
au niveau de la gorge. Une femme aurait été également blessée à la main,
de manière plus légère.”

(Aussi sur mon Fb, 28/10/18)
Article de l’Est Républicain : “Meuse : coup de couteau à la gorge après une rixe”

Regular

“Il a été remis en liberté et convoqué devant le tribunal, le 8 mars 2019.” : ok…..

(Aussi sur mon Fb, 26/10/18)
Article de France 3 Régions : “Strasbourg : un couteau à pain dans sa chaussette, il menace de “tuer quelqu’un” à la CAF de Hautepierre“

Regular

“L’agression
a été d’une grande violence et totalement gratuite,
selon les premiers
éléments de l’enquête. Un couple, un homme et une femme, ont été pris à
partie par deux individus dans la nuit de jeudi à vendredi 11 octobre
2018 dans une rue du centre-ville de Metz (Moselle).

Les faits se
sont déroulés près de la Place Saint-Simplice, en plein centre. Deux
individus ont d’abord abordé une jeune femme qui marchait dans la rue
de
manière « insistante », selon une source policière.

C’est quand
son compagnon est arrivé pour la rejoindre, un jeune homme de 21 ans,
que la situation a dérapé. Les deux assaillants l’ont roué de coups,
notamment au visage.”

(Aussi sur mon Fb, 14/10/18)
Article d’Actu.Fr : “Metz : un couple agressé en pleine rue, le compagnon tabassé par deux individus”

Regular

Epilogue de l’agression conjugale barbare narrée ici récemment.
l’on voit clairement la différence entre psychose, psychopathie et
bouffée de violence.

Un homme moral qui a pété les plombs, et
s’est tellement haï après son geste qu’il a voulu rejoindre son fils sur
sa propre tombe, fils dont la mort l’avait traumatisé et l’avait donc
rendu enclin à la violence.

C’est ce dont j’ai plusieurs fois parlé au sujet de l’accueil massif de réfugiés de guerre, surtout masculins. Pourquoi
masculins ? Parce que les femmes traumatisées ont une très grande
tendance à retourner la violence contre elles-mêmes, et les hommes
contre eux-mêmes ET contre autrui.

Il est rare qu’un acte criminel offre de l’espoir, en voici un.

Basile Pesso, FreeLand, 7 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Mercredi, un homme résidant à Ornans, dans le Doubs, a voulu se venger de sa compagne qu’il soupçonnait d’adultère.

Alors qu’elle était endormie, il avait versé du liquide inflammable sur
le sexe et l’entrejambe de sa concubine avant d’y mettre le feu.

Grièvement brûlée, la victime avait été transportée à l’hôpital et s’était vue prescrire dix jours d’ITT.

Le compagnon s’est suicidé dimanche sur la tombe de son fils au cimetière de Vuillafans (25).

L’homme avait déjà tenté de mettre fin à ses jours lors d’un moment de
repos durant sa garde à vue à la gendarmerie d’Ornans, en tentant de se
jeter d’un parapet d’une hauteur d’environ de trois mètres.

Il
avait ensuite été transporté à l’hôpital d’où il s’est échappé dimanche,
avant de se rendre au cimetière de Vuillafans où il s’est donné la mort
devant la tombe de son fils. Une autopsie sera pratiquée
prochainement”.

Article du Dauphiné : “L’homme qui avait mutilé le sexe de sa compagne s’est suicidé”
       

Regular

“Des
jets de cailloux ont endommagé des vitraux de l’édifice religieux.
L’auteur, un mineur, aurait été identifié grâce à un citoyen référent
qui aurait alerté les policiers.”

(Aussi sur mon Fb, aujourd’hui 07/10/18)
Article de l’Observatoire de la Christianophobie : “L’église de Doubs vandalisée”