Category: figth hate

Regular

(3 décembre)

“Christophe Chalençon fera partie de la délégation reçue mardi à
Matignon. Comme d’autres de ses confrères, il a aussi reçu des menaces
de mort venant des gilets jaunes. Mais ce porte-parole des gilets jaunes
du Vaucluse dit comprendre leurs colères. Selon lui, les revendications
ne correspondaient pas à la situation.”

(Aussi sur mon Fb, 07/12/18)
Article d’LCI : “Christophe Chalençon : “J’ai reçu des menaces de mort de la part des gilets jaunes, je les comprends !”

Regular

COMME D’HABITUDE, il faut attendre la toute fin de l’article pour apprendre que c’est bien Habib qu’a sorti son chboub.

>>>

“Le 25 octobre 2018, un homme comparaît devant le tribunal
correctionnel de Caen (Calvados) pour s’être exhibé et masturbé devant
deux femmes. L’homme était inscrit dans le fichier des auteurs
d’infractions sexuelles.

Le 4
septembre 2018, à Caen (Calvados), deux amies surprennent un homme qui
se masturbe ouvertement devant elles, dans un mouchoir en papier, depuis
un wagon de train. Il fixe plus particulièrement l’une d’elles. Cette
dernière lui demande de partir. Il s’exécute, non sans que la scène
totale dure au moins 30 minutes.

Interpellé, le jeune homme de 22
ans donne d’abord une fausse identité, jusqu’à ce qu’on découvre qu’il
était fiché dans le fichier des auteurs d’infractions sexuelles, et
qu’il ne donnait plus son adresse, depuis le 8 juillet 2018. En
comparution immédiate au tribunal de Caen (Calvados), il obtient un
délai jusqu’au 25 octobre pour préparer sa défense. Maintenu en
détention, le jour dit, il refuse d’être extrait de sa cellule.

En son absence, Habib Mouidene, écope de six mois de prison ferme. S’y
ajoutent quatre sursis cumulés et révoqués à hauteur de 14 mois (20 mois
en tout). Il devra 300 euros de dommages et intérêts à la victime qui
s’est constituée partie civile.”

(Aussi sur mon Fb, 01/11/18)
Article de La Manche Libre : “Calvados : à bord d’un train, il se masturbe devant deux femmes “

Regular

Et si on mettait dès le titre que ces “jeunes” ont tabassé leur victime ? Non, n’effrayons pas trop.

>>>>

“C’est un stratagème rarement vu par les forces de l’ordre bordelaises.
Dans la nuit de samedi à dimanche, trois adolescents ont tendu une
corde pour faire tomber les passants au sol afin de les dépouiller.

Les faits se sont produits sur les quais de Bordeaux vers 4h du matin.
La corde était tendue entre des arbres et les bords de la Garonne. Un
skateur a notamment été pris au piège. Après s’être retrouvé par terre,
trois adolescents, âgés de 14 à 17 ans, l’ont roué de coups avant de lui
voler son téléphone portable.

Des voleurs qui n’iront finalement
pas très loin. Prévenue des faits, la police les a rapidement
retrouvés. Interpellés puis placés en garde à vue, ils seront bientôt
présentés à un juge pour enfants.”

(Aussi sur mon Fb, 17/09/2 018)
Article de 20 Minutes : “Bordeaux: Ils tendent une corde pour faire tomber les passants au sol et les voler”

Regular

(Mars 2 018 : encore une libération “judicieuse”….)

“Libéré de prison depuis à peine quinze jours, Thomas Evans (37 ans)
s’est mis à suivre une maman alors qu’elle venait de déposer à l’école
de deux ses enfants. Une fois chez elle, il l’a battue et violée. La
victime souffre d’une hémorragie cérébrale et de fractures au visage.”

(…)

“Après avoir violé la maman, Thomas Evans a emmené la fillette (4 ans)
de sa victime pour pouvoir l’agresser sexuellement.
L’enfant n’a été
retrouvée que le lendemain. Le violeur présumé a été découvert alors
qu’il dormait avec elle dans une voiture dans les bois à Riverside
(Alabama)
. Il a tendu la petite fille aux policiers puis a démarré
brusquement. Le fugitif a fini par être rattrapé.

Il risque la
prison à vie.
Par le passé, il a eu maille à partir avec la justice pour
le viol d’une adolescente de 15 ans, ainsi que pour plusieurs
cambriolages.”

(Aussi sur mon Fb, 2 septembre 2 018)
Article de Sud-Info : “Après avoir violé la maman, l’ex-détenu enlève la fillette de 4 ans pour pouvoir abuser d’elle sexuellement”

Regular

Plusieurs
témoignages dans ce reportage d’1m30, du maire de Bayonne (sud-ouest de
la France) à des habitants du quartier, dont un agressé dans son
quartier, qui appela, sans succès, les flics 3 fois.
Une dizaine de
dealers pourrit la vie des gens. Ils sont (visage masqué) pour certains,
interpellés par le maire lors du rassemblement, alors qu’ils restent
devant la fontaine de la place où le rassemblement a lieu.
Une pétition est lancée et signée par déjà 400 habitants du quartier.

Basile Pesso, FreeLand, 3 septembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Vidéo : “Commerçant agressé quartier St Esprit à Bayonne : un rassemblement pour dire stop à la violence“