Category: france

Regular

La France….

(P.S : on attend, on ne sait quand, les origines des agresseurs, mais
encore, pour quiconque connaît le 93…you know the story).

Basile Pesso, FreeLand, 16 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“Soupçonnés d’avoir attiré un homosexuel de 29 ans dans un guet-apens à
Drancy
(Seine-Saint-Denis) avant de le passer à tabac et de le
poignarder,
trois jeunes, dont deux mineurs, ont été présentés
aujourd’hui à un juge, a appris l’AFP auprès du parquet de Bobigny.

Le parquet a indiqué à l’AFP avoir ouvert une information judiciaire
pour tentative de meurtre en raison de l’orientation sexuelle, vol avec
arme et association de malfaiteurs, pour des faits qui se sont déroulés
dans la nuit du 4 au 5 mars. Violemment agressée, la victime, âgée de 29
ans, a eu le poumon perforé par un coup de couteau.”

Article du Figaro : “Drancy : 3 jeunes soupçonnés de tentative de meurtre homophobe”

Regular

“Une Renault Megane de couleur grise venait de surgir en face de la
place Micoulaud. À son bord, deux individus. Une source proche du
dossier indiquait dimanche matin à Actu Toulouse que le passager avait
ouvert le feu au fusil d’assaut, a priori une kalachnikov, sur les deux
victimes, qui se trouvaient à bord d’une Volkswagen Golf noire,
stationnée devant la pharmacie des Izards, face à la station de métro.

Une Golf criblée d’impacts, une trentaine de balles au moins ayant été
tirée. Confirmant « qu’un grand nombre de douilles » a été récupéré sur
place, le parquet de Toulouse précise que les enquêteurs ont relevé «
des tirs de plusieurs calibres, notamment de type kalachnikov ».

(…)

L’un, âgé de 23 ans, a été grièvement touché au thorax. Transporté en
urgence absolue à l’hôpital Rangueil, son pronostic vital était encore
engagé dimanche soir. L’autre, âgé de 21 ans, a été plus légèrement
blessé. Touché à l’abdomen, il a été hospitalisé à Purpan.

Le parquet précise que les deux victimes ont un casier judiciaire, l’une des deux pour des affaires de stupéfiants.

(…)

Concernant les auteurs de la fusillade, ils seraient au moins deux, et
ont pris la fuite. Quant à la Megane avec laquelle ils ont opéré,
rappelons qu’elle a été retrouvée incendiée peu de temps après au niveau
de la Forêt de Bouconne.

D’après nos informations, les
enquêteurs font d’ores et déjà un lien avec d’autres règlements de
comptes
survenus récemment, notamment celui du mois de novembre devant
une pizzeria,
à quelques dizaines de mètres de là… Le tout probablement
sur fond de trafic de drogue.

(Aussi sur mon Fb, 18/03/19)
Article d’Actu.fr : “Toulouse. Deux blessés, dont un grave, dans une fusillade aux Izards : la piste du règlement de comptes“

Regular

Déjà, en cette période, s’appeler Kalash devrait être puni légalement.

BP.

>>>

“Le rappeur martiniquais Kalash a été arrêté par la police dimanche
matin (17 mars 2019), à Paris. Une vidéo postée sur les réseaux sociaux
montre l’arrestation notamment pour délit de fuite après des accrochages
en voiture
à Paris.

Dans cette vidéo postée sur les réseaux
sociaux, on voit le rappeur aux prises avec une patrouille de police à
Paris dans la nuit de samedi à dimanche (16 au 17 mars 2019), après voir
embouti plusieurs voitures.

Kalash revenait d’une invitation sur scène au concert de Drake, rappeur-compositeur, chanteur et acteur canadien.

L’un des quatre policiers dont une femme, se saisissent du chanteur pour lui mettre les menottes.

« Lâche-moi », répète Kalash qui est maîtrisé en présence de quelques
passants qui filment l’arrestation. Kalash proteste auprès des policiers
qui s’apprêtent à le conduire dans un commissariat de Paris afin d’être
placé en garde à vue. Il pourrait être poursuivi notamment pour les
différents accidents avec d’autres véhicules, délit de fuite et outrage à
agents de la force publique.

Le chanteur avait été mis en examen
avec Admiral T, l’autre vedette du Rap antillais, pour faits de
violence. Tous les deux avaient été placés sous contrôle judiciaire. On
leur reproche d’avoir agressé trois policiers dans la nuit du 13 au 14
novembre 2014 à Paris, en état d’ivresse.
Version contestée à l’époque
par les deux hommes et leurs avocats.

Kalash vit en France depuis
son succès avec le titre « Bando » sorti en 2015. Il avoue qu’il aurait
préféré rester en Martinique, mais son évolution musicale l’a poussé à
partir pour connaître un succès grandissant.”

(Aussi sur mon Fb, 18/03/19)
Article de La 1e/France TV Info : “Le rappeur martiniquais Kalash arrêté par la police à Paris“

Regular

“Refoulé
du restaurant, un groupe d’une dizaine de personnes en est venu aux
mains avec des serveuses et clientes,
dimanche 10 mars 2019, au Buffalo
Grill de Roques (Haute-Garonne).

Il était environ 20 heures,
dimanche soir, quand une rixe a éclaté au sein même du restaurant.
D’après nos informations, un groupe a débarqué au restaurant, et demandé
une table pour une dizaine de personnes.
Sauf qu’ils ont été refoulés à
l’entrée, l’établissement leur indiquant qu’il ne pouvait pas les
accueillir par manque de personnel.
Très vite, le ton est monté, et les
coups ont plu.

Trois employées, mais aussi deux clientes de
l’établissement qui ont tenté de s’interposer, ont été blessées.
La
Dépêche précise que certaines des victimes souffrent de côtes cassées et
d’hématomes.
Des dégâts ont également été constatés dans le
restaurant.”

(Aussi sur mon Fb, 17/03/19)
Article d’Actu.fr : “Une violente rixe éclate au Buffalo Grill, des serveuses et des clientes blessées, près de Toulouse”

Regular

Une sorte d’attentat, en fait.

On note d’autre part un changement drastique dans le traitement du cas,
considéré comme non psychiatrique alors que des dizaines d’autres ont
été considérés comme tels par des experts plus ou moins fiables, et par
les médias en général, ce sans aucune information sérieuse allant dans
le sens d’un cas psychiatrique plus que d’un cas criminalo-religieux.

Basile Pesso, FreeLand, 14 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

P.S : Laure, si vous me lisez, faites passer le message : j’ai corrigé
dans les citations, mais c’est “Allahu akbar”. Je vous recontacte
bientôt pour le dossier que vous savez.

>>>

“«
Allahu akbar ». Une expression censée exprimer la dévotion du croyant
envers Dieu mais devenue, par la mauvaise grâce de l’islam radical, une
source de peur et d’effroi. Aussi, lorsqu’un individu a été aperçu mardi
soir dans le centre de Lézignan, déambulant en criant « Allahu akbar »,
la chose n’a pas été négligée. D’autant que ce jeune homme, très
agressif dans son comportement, ne s’est pas privé de reprocher à une
femme de ne pas être voilée, avant de menacer de s’en prendre à d’autres
personn
es.

(…)

L’homme va même jusqu’à agresser
physiquement les militaires, provoquant une lutte au cours de laquelle
tous se retrouveront au sol.
Dans le feu de l’action, l’arme de poing et
le chargeur de l’un des gendarmes se détachent : l’individu tentera de
s’en emparer,
mais sera heureusement maîtrisé et menotté avant d’y
parvenir. Au moment de partir en garde à vue, il réitérera des menaces
de mort à l’encontre des policiers, des gendarmes, du procureur, mais
aussi de ses concitoyens.

(…)

Selon le parquet, ce
Lézignanais de 21 ans présenterait des signes évidents de «
radicalisation » au regard de sa « lecture de la religion ». Sa famille
aurait évoqué des troubles psychiatriques, toutefois contredits par deux
examens arrivant à la conclusion que l’homme n’était « ni altéré, ni
aboli » au moment des faits, pas plus qu’il n’était en état d’ébriété.

(…)
Seule certitude à ce stade : son casier judiciaire affiche déjà différentes condamnations.”

Article de L’Indépendant : “Lézignan : Il crie “Allahu akbar” et s’en prend aux gendarmes”

Regular

Il ne faut attendre que…6 lignes pour découvrir que les faits se sont passés “non loin d’un bar à chicha” (pipe à eau arabe).

Basile Pesso, FreeLand, 16 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Un homme de 27 ans a été blessé par balle et transporté aux Nouvelles
cliniques, avant d’être transféré au CHU de Nantes la nuit dernière,
apprend ce vendredi Presse Océan,  après que l’information a été révélée
par nos confrères de 20 minutes.

Des coups de feu avaient été tirés, peu avant, vers 1h30, dans la nuit
de jeudi à vendredi, rue du docteur Zamenhof, dans le quartier Beaulieu,
non loin d’un bar à chicha. A l’arrivée des policiers sur les lieux,
l’établissement était fermé et le blessé avait disparu. Il avait été
transporté aux Nouvelles Cliniques par des proches ou des témoins avant
même l’arrivée des pompiers.

La nuit dernière, le pronostic vital du blessé – connu des services de police – était engagé.”

Article de Presse-Océan : Nantes : Un homme de 27 ans blessé par balle cette nuit quartier Beaulieu”     

architecture-anddesign: Les trois tours de l’Î…

architecture-anddesign:

Les trois tours de l’Île Verte, Grenoble, France [1263×1950]

Regular

Il y a plusieurs fois que je dis, dont très récemment ici, que
Nantes, une des anciennes villes moyennes/grandes de France les plus
douces à vivre, est en train de devenir dangereuse à vitesse grand V.
Nouvel exemple avec ce viol doublé de violences en particulier par
menaces au couteau, sur une jeune femme qui voulait juste aller chercher
des habits chez elle puis revenir chez son petit ami. Elle a fait comme
si elle vivait dans un pays normal alors que le pays est en guerre.

Comment est-ce possible ? Quel niveau de désinformation peut-il pousser
un couple à laisser une jeune femme en pleine nuit, seule dehors, dans
n’importe quelle ville de ce cloaque de pays ?

Une des raisons
est que la fausse gauche et les médias bon teint ont diffusé la fake
news diffamatoire depuis quasiment 15 ans que ceux qui disent la vérité
sont soit des paranoïaques, soit des fascistes. Conséquence : les
moutons ont gobé, et n’ont eu de cesse d’attaquer les alerteurs, ainsi
que de défendre les bourreaux.

En France, une grande majorité de
jeunes est sous la coupe des médias fripons. A l’opposé, en Pologne, la
quasi-totalité des jeunes, comme au Japon, est contre ces fake news, et
serait considérée fasciste par les premiers nommés. Mais comme ces
premiers nommés n’ont aucune curiosité, ils ne connaissent pas les
points de vue des Polonais, des Japonais, des Hongrois, et j’en passe.

Basile Pesso, FreeLand, 15 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

P.S : pour voir la glissade de Nantes racontée par des habitants, voir le post Fb d’Actu 17 sur ce viol.

>>>>

“Cet adolescent, âgé de 17 ans, est soupçonné d’avoir violé une jeune femme, le week-end dernier, sur l’Ile de Nantes.


Après lui avoir demandé de l’argent et l’avoir frappée, cette nuit-là,
vers 3 h, un inconnu avait abusé d’elle boulevard Babin-Chevaye.

Article de Presse-Océan : “Nantes : Viol sur l’Ile de Nantes ce week-end : un adolescent interpellé”

Regular

Question tout de même : le chien présentait-il un caractère de
dangerosité ? Ma suggestion (si pas déjà fait) : aller voir le maire,
et/ou la gendarmerie, calmement cette fois, avec cette question
attendant une réponse précise et détaillée.

Cela semble cela dit
inutile, puisque la procédure a été respectée, et qu’il s’agit
apparemment d’un molossoïde qui s’approchait des gendarmes et pouvait
les attaquer. Il y a chien et chien. C’est pas un caniche.

Éléments de réponse déjà dans l’article de France 3 :

“Sur les images publiées sur Internet et relayées par notre site, une
dizaine de policiers municipaux, épaulés par une équipe de la
gendarmerie, tentent de maîtriser un chien visiblement perdu
, qui
divague sous les yeux des passants et des véhicules arrêtés depuis une
trentaine de minutes.

Lorsque le chien, nommé Arkane, s’approche de l’un des agents, celui-ci ouvre le feu et blesse l’animal.”

Basile Pesso, FreeLand, 14 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Avec le twitt de Rémi Gaillard, outré par le meurtre sur le chien.

Regular

Les coups de pieds à la tête, encore, et toujours, encore, et toujours, sur des blancs.

Basile Pesso, FreeLand, 13 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“Des hommages à la mémoire d’un jeune homme bien connu à Reims et dans
les environs… Bastien Payet, 23 ans,  a succombé à ses blessures,
dimanche 10 mars. Il a été littéralement passé à tabac dans le
centre-ville de Reims, dans la nuit de vendredi à samedi. (…)

Trois étudiants ont été mis en examen pour meurtre et placés en
détention.
Le drame a eu lieu samedi, vers 3h00 du matin, rue Jeanne
d’Arc, dans le centre-ville. Un trio d’étudiants en BTS en alternance a
croisé un autre groupe de jeunes gens, dont la victime.

Bastien Payet a été roué de coups de poings et de pieds dans la tête. Laurent Etienne, directeur des ateliers slam.com, est un très proche de la victime et de sa famille.

D’après lui, le jeune Bastien n’a en aucune façon cherché la bagarre : «
ce n’est pas du tout deux groupes de jeunes qui se sont battus
. Bastien
et son meilleur ami étaient avec deux copines. Ils se sont fait
alpaguer par trois autres jeunes suite à une mauvaise réflexion de ces
jeunes auprès des filles.
Bastien leur a juste dit qu’il ne fallait pas
rentrer là-dedans et qu’il fallait juste rester tranquille,
sans
violence, sans attaque, et ils l’ont réellement agressé ».”

Article de France-Bleu :Plusieurs hommages prévus à la mémoire du jeune Rémois Bastien Payet”