Category: gilets jaunes en france

Regular

“En
effet, je m’étais dirigé vers Bastille où une foule abondante était
massée. Beaucoup manifestaient contre Macron mais sans gilet jaune et la
couleur violette de l’Union des syndicats « solidaires » se remarquait
tout de suite.

J’ai même vu une pancarte « Refugees welcome » et
quelques drapeaux rouges. Pas vraiment la même manif ! Si ce n’est que
tout ce beau monde marchait vers République aux côtés des Gilets jaunes,
enveloppés parfois dans des drapeaux bleu, blanc, rouge de fortune.”

(…)

“Quant aux CRS, certains avaient pour occupation de photographier le
plus possible de Gilets jaunes.
Le grand fichage commence ! La Macronie
est prête à tout !”

Hector Poupon

(Aussi sur mon Fb, 09/12/18)

Regular

Près de Privas dans le centre de la France, les pompiers interviennent pour “sauver” une effigie de Macron pendue à un viaduc.

(Aussi sur mon Fb, 09/12/18)
Article de Dreuz (qui n’est PAS un “journal d’extrême-droite”) : A Alissas près de Privas (07), les Gilets jaunes ont pendu Macron – vidéo

Regular

Je
suis désolé d’avoir à montrer ça pour cette jeune fille et ses proches,
mais la vidéo montre la réalité, en tout cas une plus grande partie, de
ce dont j’ai parlé hier soir. Certains parlent de tir de flash-ball à
courte distance, d’autres, à bout portant, d’autres, d’éclats de
grenades lacrymo ou explosives.

Je rappelle que les tirs de flash-ball ne doivent pas dépasser les jambes. La légalité s’arrête sous les parties génitales.

Basile Pesso, FreeLand, 10 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb, avec la vidéo)

P.S : Facebook, avant de jouer au flic pour “contenu inapproprié”,
utilisez votre cerveau d"opérateurs conformistes, et demandez-vous ce
qu’il se passe en France (et ailleurs, mais très souvent, en France).

Regular

“C’est
la députée Jacqueline Dubois elle-même qui a vu les flammes devant son
domicile ce samedi soir vers 23h : sa voiture et celle de son mari
brûlaient. Les gendarmes ouvrent une enquête, mais le ou les
incendiaires ne sont pas encore identifiés.

« Je m’en suis
rendue compte en éteignant la lumière me couchant. J’ai vu une lueur à
l’extérieur, et en ouvrant mes volets, j’ai découvert l’incendie »,
raconte la députée, qui a eu peur que les flammes atteignent la maison.”

(Aussi sur mon Fb, 09/12/18)
Article de France-Bleu : “Dordogne : les voitures de la députée LREM Jacqueline Dubois et son mari incendiées”

Regular

Il
s’agit d’une jeune femme de 20 ans, considérée comme d’“extrême-droite”
par les “gens bien”, parce qu’elle lutte pour défendre les blancs dans
un contexte de violence raciale permanente. Cette info n’est pas pour
l’instant connue du grand public, mais voyons ce que les collabs en
feront un peu plus tard, pour voir jusqu’où ces rats peuvent aller.

Libé traquant le Fb de Daniel Conversano, ils ont eu accès à cette
info. S’ils se taisent pour l’instant, il semble que ce soit en
vertu de la peur légitime des collabs’ dont j’ai parlé hier matin dans
l’article sur le “check news” de l’affaire Mehdi de la semaine
dernière.

Basile Pesso, FreeLand, 9 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“«Nous étions le long du mur près du McDo et d’un coup sur le trottoir
d’en face les CRS et policiers civils se sont mis à tirer. J’ai entendu
un bruit juste à côté de moi et j’ai vu cette fille tomber juste à côté
de moi.»”

Article de Libération (Check News) : “Une femme a-t-elle perdu un oeil lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris le 8 décembre ?”
   
     

Regular

Plus
de précisions sur l’attaque sur des policiers qui a eu lieu tout’à
l’heure (addendum 09/12/18 : le 6 décembre) à Mulhouse. Dans les circonstances actuelles, les attentats
peuvent se mêler aux attaques “révolutionnaires”.

“Cet
après-midi, à Mulhouse, un policier a été violemment percuté par un
lycéen à moto, cagoulé et sans casque, qui a foncé sur lui. Il est
gravement blessé au bassin et aux deux jambes, avec «des plaies ouvertes
sérieuses». Plusieurs centaines de lycéens ont aussi provoqué des
incidents, jetant des cocktails Molotov, saccageant des voitures et
caillassant des bus.”

(2e paragraphe : Eloise Lenesley).

(Aussi sur mon Fb, 07/12/18 avec vidéo plus précise et détaillée que la précédente vue ici)

Regular

C’est,
en effet, une des choses que je sous-entends régulièrement. Macron
dehors, c’est excellent, mais ses marionnettistes, c’est encore mieux.
Ne pas les viser montre une absence de connaissances des arcanes de la
France – et plus si affinités.

Basile Pesso, FreeLand, 8 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Avec le petit post Fb d’Hayan Sidaoui : “Pour réussir, les Gilets jaunes doivent s’attaquer au “pape noir” Attali, tout le reste n’est que bruit pour rien”.

Je préviens les paranoïaques et leurs stimuli, Jacques Attali n’est pas noir, “pape noir” est ici synonyme d’”éminence grise”. J’ai souvent parlé de lui, pour ceux qui ne le connaissent pas, ni ses rôles.

Regular

“En
marge de la manifestation des lycéens, le magasin Lacoste du
centre-ville du Mans a été littéralement dévalisé, ce jeudi 6 décembre.
Environ trente individus se sont emparés des vêtements jusqu’au fond de
la boutique.

« Je ne pensais pas qu’on allait se bagarrer,
déplore Maé, une vendeuse de la boutique Lacoste dans le quartier
Saint-Nicolas au Mans, ce jeudi 6 décembre. Je faisais le ménage quand
ils sont entrés. Ils m’ont jeté le seau et je les ai accueillis avec le
balai. Ils étaient une trentaine ».

Ce vol de grande envergure
s’est produit ce jeudi matin sous les yeux ébahis des badauds et de
riverains du centre-ville du Mans.”

(Aussi sur mon Fb, 06/12/18)
Article d’Ouest-France : “Le Mans. Une trentaine de personnes dévalisent le magasin Lacoste”

Regular

Vous
avez pu voir avant-hier dans une très longue discussion avec une amie
en commentaires (Fb), que le tabassage du jeune Mehdi samedi dernier près des
Champs-Elysées était couplé à un autre aussi barbare par les CRS
(apparemment sur un blanc), et que Libération commençait à faire son
boulot, c’est-à-dire pas de chasser des nazis imaginaires et de chier
sur sa population, mais de faire du réel boulot d’investigation et de
“débunkage” de fake news, sans manipulations.

Changement drastique,
phénoménal, pour un des pires journaux mondiaux des dernières
décennies, qui a pris la mauvaise pente il y a facile 15 ans. La
transformation partielle, de Hyde à Jekyll, correspond “curieusement”
aux menaces et agressions des Gilets Jaunes sur des journalistes dans
plusieurs endroits de France, de l’extrême-nord à l’extrême-sud.

Basile Pesso, FreeLand, 8 décembre 2 018 (aussi sur Fb)

>>>>

“Pourtant, selon le proviseur du lycée en question, cette information
est fausse. Il s’agirait, en réalité, d’un accident, comme le raconte
aujourd’hui le quotidien régional Le Progrès (…)
« Le proviseur est
tombé, entraînant dans sa chute un jeune qui transportait une bouteille
contenant de l’essence avec laquelle il venait d’incendier une poubelle.
»

(…)

Contacté par le journaliste, le proviseur du lycée en
question affirme : « Il n’y a jamais eu volonté de me viser, j’ai reçu
quelques gouttes d’essence dans ma chute. » (…)”

Article de Libération : “Un proviseur a-t-il été aspergé d’essence par des lycéens près de Lyon ?”

Regular

Je
ne suis pas spécialiste du niveau de collaboration de chaque journal de
France, je sais juste que la presse régionale ne collabore que
rarement, sauf exceptions comme Nord Littoral justement dans la région.
Il semble que l’ensemble des journalistes payent pour les collabs’, qui
sont surtout à Paris. Ou que des jeunes ou des “jeunes” s’amusent, sans
rien connaître à rien.

Attention ! Je ne dis pas que les journalistes mainstream sont des Résistants sauf exceptions connues (Bercoff,
Rioufol, Polony, Goldnadel, Zemmour, Grumberg, Caroline Valentin,
Eloise Lenesley, etc), mais il semble que n’importe qui vise n’importe
quel journaliste sans savoir ce qu’il ou elle a fait. STOP !!!
Réfléchissez.

Basile Pesso, FreeLand, 8 décembre 2 018, voir aussi sur Fb

P.S : on voit cela dit à la réaction ahurissante des journalistes visés
qu’ils ne comprennent rien, ou feignent de ne pas comprendre, ce qu’est
la néo-collaboration.

>>>>

“Une journaliste de
La Voix du Nord et une consoeur de L’Avenir de l’Artois couvraient une
manifestation de lycéens à Wingles, au nord de Lens, quand elles ont été
prises pour cible par un groupe d’individus.

Depuis le début de
la mobilisation des gilets jaunes, et alors que les motifs de
contestation s’accumulent, les agressions contre les journalistes se
multiplient
. Ce vendredi, de nombreux lycéens manifestaient en France
dans la foulée des gilets jaunes. A Wingles, près de Lens, dans le
Pas-de-Calais, la mobilisation a été émaillée de violences à l’égard de
deux journalistes qui couvraient l’événement. Comme le rapportent nos
confrères de la presse régionale, qui font part de leur indignation, une
journaliste de La Voix du Nord et une consoeur de L’Avenir de l’Artois
ont été visées par une bouteille contenant de l’acide.

"Alors
que notre journaliste leur demandait de faire preuve d’un peu de respect
en s’éloignant prudemment, un des agitateurs a lancé dans leur
direction une bouteille contenant notamment de l’acide, qu’elles ont
heureusement réussi à éviter avant qu’elle n’explose à quelques
centimètres d’elles”
, rapporte La Voix du Nord, qui déplore une “très
forte dégradation de nos rapports avec, heureusement,
ce qui n’est
qu’une infime partie des manifestants.”

“On peut décrier la
presse, lui faire des reproches qu’elle mérite parfois. Il n’en reste
pas moins que les seuls pays où la presse n’est pas libre de faire son
travail sont des dictatures”, rappelle le quotidien, dont les
journalistes “vont chaque jour au contact de la population”.

(…)
“"Ceci est l’acte d’une minorité de manifestants. On ne se laisse pas
abattre et on continue de faire notre métier dans la passion de
l’information chaque jour”

Article de BFM TV : “Pas-de-Calais: une bouteille d’acide
lancée sur deux journalistes pendant une manifestation lycéenne”