Category: indie rock

Les chansons du premier album de Foo Fighters existaient déjà depuis
des années, et Dave Grohl décida de les sortir une fois Nirvana mort
après le “suicide” (se souvenir de mon enquête récente ici) de Kurt
Cobain. On n’aurait pas pensé que le batteur d’un des groupes les plus
connus de l’Histoire de la musique aurait lui aussi un groupe à grand
succès, qui dure depuis 25 ans, avec toujours de la qualité. L’ouverture
de la carrière de Foo Fighters, This is a Call, de très haut niveau,
lança l’aventure des soucoupes en 1 994, dans une des plus grandes
années de l’Histoire du rock.

Basile Pesso, FreeLand, 14 décembre 2 019, 1e diffusion ce jour-là
Foo Fighters, This is a Call

Un des hits de rock les plus célèbres des 35 dernières années, en plein
coeur d’une des plus grandes périodes de l’Histoire du rock (1 994).

A cette époque et dans les années suivantes, la grande question était
“Green Day et Offspring sont ils des vrais groupes de punk ou
commercialisent-ils le punk, l’embourgoisent-ils ?”
. Ceci demandé en
opposition aux “vrais” de The Clash, Sex Pistols, etc. Ce qui posait
surtout problème aux vieux de la
vieille, c’était…la supériorité indiscutable, à des années-lumière,
des deux groupes de jeunots en termes compositionnels…et pas que
d’ailleurs.

Ligne de
guitare sur la gamme arabe, mixé avec un riff de guitare étouffé,
martial et ultra-efficace, une batterie superbement placée dans les
trous, et une composition impeccable, sans compter évidemment la force
des paroles sur la violence débile, notamment raciale (“if one guy’s
color and the other’s dont mix, they’re gonna bash it up, bash it up”
),
entre jeunes, en particulier dans les collèges et lycées. Gotta keep’em
separated.

Basile Pesso, FreeLand, 9 novembre 2 019
The Offspring, Come out and Play

Absolument
excellent morceau du superbe groupe Fountains of Wayne, single qui les
fit connaître, dans le sillage de Nada Surf, chanson quasiment composée
sur les accords de la célébrissime chanson de Pixies “Where is My Mind
?”. Je conseille chaudement l’album entier, et pas que cet album.
On
retrouvera aussi Adam Schlesinger, le leader du groupe, avec James Iha,
guitariste des Smashing Pumpkins, pour ses albums solos.

Basile Pesso, FreeLand, 30 octobre 2 019
Fountains of Wayne, Sink to the Bottom

Même si on a souvent l’impression que les Strokes se répètent au fil
des années et des décennies, le niveau reste très haut, surtout si on ne
connaît pas les bouts de chansons quasiment identiques dans leurs
précédentes.

Ici, une sorte de patchwork de plusieurs de leurs
précédentes chansons, mais toujours envoûtant, notamment grâce aux
légers changements de rythme, avec un solo syncopé et déstructuré dont
le génie Albert Hammond Jr a le secret. Phénomène étonnant.

Basile Pesso, FreeLand, 27 octobre 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
The Strokes, You Talk Way Too Much

Il est rare de trouver un riff funk chez Pixies, même s’il
faut le débusquer car il n’est pas vraiment en évidence. Assez “talking
headsien” en plus léger, tenu tout le long du morceau ou presque par
Black Francis en même temps que le chant, avec les saillies syncopées et
magnifiques de Joey Santiago en guitare 2. Le morceau, brillant comme
quasiment toujours avec le meilleur groupe de tous les temps, se clôt
sur un “fire” de Kim Deal, plutôt discrète sur ce titre.

Basile Pesso, FreeLand, 30 septembre 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Pixies, Dig for Fire

Groove absolument implacable, flow idem, composition,
richesse instrumentale, précision de l’enregistrement, qualité des
paroles, superbe ligne de guitare soutenue magnifiquement par une sorte
de synthé Moog et une trompette délicieuse, encore une chanson
fantastique du groupe de Sacramento, Californie.

Basile Pesso, FreeLand, 8 août 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Cake, You Turn the Screws

Brulôt punk du groupe suédois The Hives,
pas connu pour ses meilleures chansons, alors que celle-ci, par
exemple, est une vraie perle d’énergie brûlante, incroyablement
entraînante et addictive. Très très rare de voir un groupe qui a 25 ans
d’existence environ sortir une telle qualité, ce qui promet à cette
chanson, pourquoi pas, un gros avenir.

Basile Pesso, Free/ChristLand, 27 juin 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

P.S : n’essayez pas de tenir une chanson entière en faisant ça à la batterie, vous ne pourrez probablement pas.

The Hives,
Good Samaritan

Absolutely superb tune from the last record of the wonderful band
Morphine
led by the missed Mark Sandman who suddenly died on stage in
Rome 20 years ago when he was really not so old (46), and in the heart
of a fantastic career.

Basile Pesso, 21 June 2 019, 1st broadcast then (Fb)
Morphine, The Night

One of the numerous brilliant tunes of the superb first
record of the legendary Milwaukee (Wisconsin, USA) band Violent Femmes
and its unique sound. The irony of the singer/songwriter Gordon Gano is
also a strength of the band in which the acoustic fretless bass has a
very important role.

Basile Pesso, FreeLand, 6th May 2 019, 1st broadcast then (Fb)
Violent Femmes, Kiss Off

One more incredibly powerful song, conceived on very few chords, but not
boring one second, by the excellent English band Six by Seven.
It’s actually extremely rare to make a non-boring song with so few chords. What’s more, this one lasts 6 minutes.

Basile Pesso, FreeLand, 5th May 2 019, 1st broadcast then (Fb)
Six by Seven, American Beer