Category: nord de la france…

Regular

Je
ne suis pas spécialiste du niveau de collaboration de chaque journal de
France, je sais juste que la presse régionale ne collabore que
rarement, sauf exceptions comme Nord Littoral justement dans la région.
Il semble que l’ensemble des journalistes payent pour les collabs’, qui
sont surtout à Paris. Ou que des jeunes ou des “jeunes” s’amusent, sans
rien connaître à rien.

Attention ! Je ne dis pas que les journalistes mainstream sont des Résistants sauf exceptions connues (Bercoff,
Rioufol, Polony, Goldnadel, Zemmour, Grumberg, Caroline Valentin,
Eloise Lenesley, etc), mais il semble que n’importe qui vise n’importe
quel journaliste sans savoir ce qu’il ou elle a fait. STOP !!!
Réfléchissez.

Basile Pesso, FreeLand, 8 décembre 2 018, voir aussi sur Fb

P.S : on voit cela dit à la réaction ahurissante des journalistes visés
qu’ils ne comprennent rien, ou feignent de ne pas comprendre, ce qu’est
la néo-collaboration.

>>>>

“Une journaliste de
La Voix du Nord et une consoeur de L’Avenir de l’Artois couvraient une
manifestation de lycéens à Wingles, au nord de Lens, quand elles ont été
prises pour cible par un groupe d’individus.

Depuis le début de
la mobilisation des gilets jaunes, et alors que les motifs de
contestation s’accumulent, les agressions contre les journalistes se
multiplient
. Ce vendredi, de nombreux lycéens manifestaient en France
dans la foulée des gilets jaunes. A Wingles, près de Lens, dans le
Pas-de-Calais, la mobilisation a été émaillée de violences à l’égard de
deux journalistes qui couvraient l’événement. Comme le rapportent nos
confrères de la presse régionale, qui font part de leur indignation, une
journaliste de La Voix du Nord et une consoeur de L’Avenir de l’Artois
ont été visées par une bouteille contenant de l’acide.

"Alors
que notre journaliste leur demandait de faire preuve d’un peu de respect
en s’éloignant prudemment, un des agitateurs a lancé dans leur
direction une bouteille contenant notamment de l’acide, qu’elles ont
heureusement réussi à éviter avant qu’elle n’explose à quelques
centimètres d’elles”
, rapporte La Voix du Nord, qui déplore une “très
forte dégradation de nos rapports avec, heureusement,
ce qui n’est
qu’une infime partie des manifestants.”

“On peut décrier la
presse, lui faire des reproches qu’elle mérite parfois. Il n’en reste
pas moins que les seuls pays où la presse n’est pas libre de faire son
travail sont des dictatures”, rappelle le quotidien, dont les
journalistes “vont chaque jour au contact de la population”.

(…)
“"Ceci est l’acte d’une minorité de manifestants. On ne se laisse pas
abattre et on continue de faire notre métier dans la passion de
l’information chaque jour”

Article de BFM TV : “Pas-de-Calais: une bouteille d’acide
lancée sur deux journalistes pendant une manifestation lycéenne”

Regular

“Un homme, âgé de 56 ans, comparaissait depuis lundi devant
la cour d’assises de Coutances pour le meurtre de sa femme, âgée de 45
ans.

Les faits se sont déroulés le 25 juin 2015 au domicile conjugal situé à Lapenty, dans la Manche.
Le quinquagénaire a d’abord étranglé son épouse puis lui a enfoncé un
torchon dans la bouche, avant de l’achever à coups de pierre.
Un crime
horrible.

Il a expliqué à la cour qu’il ne supportait pas l’idée qu’elle veuille le quitter et qu’elle ait des amants.

En effet, la victime avait de nombreuses relations extraconjugales avec
d’autres hommes.
Elle avait également eu à de nombreuses reprises des
rapports sexuels avec un couple qui recherchait sur internet une
relation à trois.

"Elle n’a eu que ce qu’elle méritait.” aurait déclaré l’accusé aux enquêteurs.
Il a été condamné mercredi à 20 ans de réclusion criminelle".

(Aussi sur mon Fb, 16/11/18)
Article de La Manche Libre : “Jugé pour avoir tué sa femme dans la Manche : “Elle n’a eu que ce qu’elle méritait"”

Regular

“Trois
amis normands de 25 et 28 ans sont jugés ce lundi et mardi devant le
tribunal correctionnel de Paris pour association de malfaiteurs
terroriste. Il est reproché au trio, actuellement en détention
provisoire, d’avoir projeté de braquer le manoir de Portejoie […] en
louant une arme. […] Les trois complices en étaient persuadés: la
demeure abritait aussi un coffre-fort secret, qu’ils comptaient
dévaliser pour financer un voyage « en jet ski » vers les terres
contrôlées par Daesh.

Cette affaire de « djihad dans le pré » débute à l’hiver 2016. Les
trois complices, désœuvrés ou désargentés, sont suivis par la DGSI, qui
soupçonne chez eux un fort engagement dans l’islam radical. […]

Le 13 décembre, deux des suspects sont repérés en train de s’enfoncer
dans les bois de la commune limitrophe de Poses en passant par un
grillage découpé. Là, ils fouillent des cabanons, à la recherche
semble-t-il d’une cachette, puis repartent. En les observant, les
enquêteurs pensent tenir un scénario : les trois jeunes radicalisés
comptent se procurer un revolver pour séquestrer « le personnel » du
manoir
. Puis voler le contenu d’un coffre-fort… dont l’enquête n’a pas
prouvé l’existence ! La seconde partie du plan consisterait à dissimuler
leur futur butin dans « des trous » en forêt puis à fuir en zone
irako-syrienne. Mais le trio semble tâtonner. « Si des gens vont
chasser, ils voient des trous en amont… Si on fait une faute d’entrée de
jeu, on n’est pas bon », s’inquiète Norman L., concernant l’idée
d’enterrer leur argent.

[…] Les investigations démontrent que le
jeune homme est en contact virtuel avec des combattants français sur
zone. Il a par ailleurs connu Mohamed Belhoucine, un proche d’Amedy
Coulibaly.
C’est par le biais de ce djihadiste parti en Syrie et
aujourd’hui mort qu’il aurait rencontré à trois reprises, à l’été 2014,
le futur terroriste de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. Norman L.,
lui, échange régulièrement par Internet avec Omar Diaby, célèbre
djihadiste niçois, afin de trouver une femme.
[…]”

(Aussi sur mon Fb, 05/11/18)
Article du Parisien : “Les aspirants djihadistes et le mystère du coffre-fort du manoir de Portejoie”

Regular

Le
retour des femmes terroristes. Rare en Occident mais cela fait
plusieurs occurrences en France en quelques mois (exemple : sud de la France, juin dernier).

BP.

>>>>

“Secteur bouclé. Impressionnant déploiement de policiers. Situation
tendue ce mercredi matin (depuis la fin de matinée) au centre
hospitalier de Dunkerque. Une femme menace de commettre un attentat.
Selon La Voix du Nord, elle a parlé de faire exploser une bombe.

Elle s’est présentée ce mercredi matin aux urgences. Elle a indiqué
qu’il y avait des explosifs dans l’hôpital
. Dans ces cas-là, l’alerte
est déclenchée pour ne prendre aucun risque. L’hôpital est fouillée et
la police analyse la crédibilité de la personne. Elle est à présent
maîtrisée, indique la Préfecture du Nord.

Le Raid et les services
de déminage se sont rendus sur place, par précaution. Selon une source
policière, on se dirige vers une fausse alerte, dramatisée par le fait
qu’elle a eu lieu dans un centre hospitalier.”

(Aussi sur mon Fb, 08/11/18)
Article de France 3-Régions : “Dunkerque : fausse alerte à la bombe au centre hospitalier, la situation est revenue à la normale“

Regular

Une
plaie saignante de six centimètres sur le crâne, sept points de suture
lors de son passage au CH Dron et deux jours d’ITT, une fonctionnaire de
police du commissariat de Tourcoing a été sérieusement touchée, dans la
nuit de vendredi à samedi, en intervenant sur un cambriolage.

(…)

Les interpellés sont déjà connus des services de police de manière
défavorable.
L’un, mineur (17 ans) a été placé sous contrôle judiciaire
et orienté vers un foyer. Le second, âgé de 18 ans, est
celui qui est accusé d’avoir asséné le coup de pied-de-biche à la
policière. À l’issue de la garde à vue réglementaire, il a été présenté à
un juge.
Placé sous contrôle judiciaire, il a été remis en liberté en attendant de passer au tribunal.”

(Aussi sur mon Fb, 06/11/18)
Article de La Voix du Nord : “Tourcoing :

Une policière frappée avec un pied-de-biche lors d’un cambriolage”

Regular

“Un
corps sans vie a été retrouvé dans une ancienne boulangerie désaffectée
située rue Étienne-Dollet, à Lens, dans le Pas-de-Calais. Un endroit a
priori fermé depuis de nombreuses années.

Ce sont deux jeunes qui
ont fait la macabre découverte vendredi soir alors qu’ils s’amusaient à
explorer des bâtiments abandonnés. "L’état de dégradation avancé de ce
corps n’a en l’état pas permis d’identifier la personne décédée” a
indiqué le parquet.

Le cadavre a été découvert à proximité
du domicile de Théo Hallez, l’ado de 14 ans disparu depuis environ 5
mois.
Dans la nuit du 26 au 27 mai, le jeune homme avait fait la fête
avec un ami et voisin de 25 ans dans la discothèque “Le Purple”.

Il avait quitté l’établissement vers 5H30 du matin, et avait raccompagné son ami chez lui en repassant par son domicile.

“J’ai entendu des bruits. La fenêtre étant ouverte je me suis penchée.
J’ai aperçu mon fils Théo qui rentrait avec son ami. Je lui ai dit
"Allez Théo il est l’heure, tu rentres”. “Attends maman, je ramène [mon
ami] devant chez lui.”
a témoigné sa maman.

Mais il n’est jamais
revenu. Son ami, qui habite non loin de chez l’adolescent, a déclaré
avoir discuté quelques instants avec lui avant de le quitter.

Le
téléphone portable de Théo a borné pour la dernière fois à 7 heures et
demie du matin, à Vendin-le-Vieil, à 5 km de chez lui, et, depuis, on
n’a plus aucun signe de vie.

Une autopsie sera pratiquée dans les
prochains jours afin d’en savoir plus sur l’identité de la victime et
les causes de sa mort".

(Aussi sur mon Fb, 03/11/18)
Article de France 3 Régions : “Lens : un corps d’homme découvert dans une ancienne boulangerie désaffectée”

Regular

“Attaqués
par des antispécistes, les bouchers craignent un «drame». L’association
269 Life France a lancé sur Facebook une campagne baptisée «Les
journées du sang versé»
, invitant à «passer devant les boucheries,
poissonneries et fromageries pour y verser du faux sang par terre».

(…) Ces campagnes suscitent une inquiétude croissante auprès des
professionnels. «La tension monte entre les deux camps et ça risque de
dégénérer
», alerte Laurent Rigaud, représentant des bouchers dans
le Nord. «Nous avons prévenu que nous sommes prêts à aller au contact
avec des végans extrémistes.
Nous l’avons déjà fait par voie de presse
et devant le tribunal mais si des extrémistes se retrouvent devant chez
nous et jettent des choses contre nos vitrines, on va répliquer»
,
prévient le professionnel. Un contexte qui avait conduit Calais à
annuler la tenue d’un festival végan en centre-ville, avant que la
municipalité ne soit contrainte de le maintenir. (…)

Inquiétés par les actions violentes des antispécistes, les bouchers ne
sont toutefois pas opposés aux manifestations pacifiques des végans :

«Nous reconnaissons qu’il y a de vrais problèmes dans la filière, il
faut les régler. Les vidéos diffusées par L214 sont insoutenables. Je
suis favorable à l’instauration systématique de la vidéo dans les
abattoirs et pour l’interdiction de l’abattage sans étourdissement des
animaux.
Nous sommes bouchers, passionnés par notre métier, et
partageons la nécessité de tenir compte du bien-être animal», souligne
Laurent Rigaud. «Nous sommes des citoyens et le bien-être animal nous
concerne au premier chef», martèle le représentant régional de la
profession”.

(Aussi sur mon Fb, 04/11/18)
Article du Figaro : “Attaqués par des antispécistes, les bouchers craignent un «drame»”

Regular

COMME D’HABITUDE, il faut attendre la toute fin de l’article pour apprendre que c’est bien Habib qu’a sorti son chboub.

>>>

“Le 25 octobre 2018, un homme comparaît devant le tribunal
correctionnel de Caen (Calvados) pour s’être exhibé et masturbé devant
deux femmes. L’homme était inscrit dans le fichier des auteurs
d’infractions sexuelles.

Le 4
septembre 2018, à Caen (Calvados), deux amies surprennent un homme qui
se masturbe ouvertement devant elles, dans un mouchoir en papier, depuis
un wagon de train. Il fixe plus particulièrement l’une d’elles. Cette
dernière lui demande de partir. Il s’exécute, non sans que la scène
totale dure au moins 30 minutes.

Interpellé, le jeune homme de 22
ans donne d’abord une fausse identité, jusqu’à ce qu’on découvre qu’il
était fiché dans le fichier des auteurs d’infractions sexuelles, et
qu’il ne donnait plus son adresse, depuis le 8 juillet 2018. En
comparution immédiate au tribunal de Caen (Calvados), il obtient un
délai jusqu’au 25 octobre pour préparer sa défense. Maintenu en
détention, le jour dit, il refuse d’être extrait de sa cellule.

En son absence, Habib Mouidene, écope de six mois de prison ferme. S’y
ajoutent quatre sursis cumulés et révoqués à hauteur de 14 mois (20 mois
en tout). Il devra 300 euros de dommages et intérêts à la victime qui
s’est constituée partie civile.”

(Aussi sur mon Fb, 01/11/18)
Article de La Manche Libre : “Calvados : à bord d’un train, il se masturbe devant deux femmes “

Regular

En tout cas le titre indique une sérieuse piste, ce qui est rarissime….ça continue…

BP.

>>>>

“Les faits se sont déroulés jeudi en fin de journée. Vers 20 h 30,
alors qu’elle sort de son cours de danse, une Calaisienne de 26 ans est
abordée par deux hommes. Ils lui auraient alors , selon elle, « des
gestes déplacés ». Choquée, elle est ensuite revenue à sa salle de
danse.

Là-bas, son professeur et des participants ont décidé de
se rendre ensemble à l’arrêt de bus où la jeune femme a été abordée. Les
deux hommes étaient encore là. Alertés, des fonctionnaires de police
ont alors interpellé les deux…” (pas accès à la fin de l’article).

(Aussi sur mon Fb, 31/10/18)
Article de La Voix du Nord : “Une Calaisienne de 26 ans agressée, un migrant mineur mis en examen“

Regular

“Depuis
lundi, un homme réfugié en France depuis 2013 était jugé devant la cour
d’Assises du Nord pour des faits de « viol » et de « tentative
d’agression sexuelle » à l’encontre d’une très jeune fille. Les faits
ont été requalifiés en « atteinte sexuelle ».

Depuis lundi, un
habitant de Roubaix, âgé de 29 ans, était jugé devant la cour d’Assises
du Nord, à Douai, pour une « tentative d’agression sexuelle imposée à un
mineur de 15 ans » et pour « viol sur un mineur de 15 ans ». En raison de l’âge de la victime, qui avait douze ans au moment des faits, le procès s’est déroulé à huis-clos.

L’homme, de nationalité étrangère, est réfugié en France depuis 2013
après avoir été persécuté dans son pays
. En 2015, il bénéficiait d’un
titre de séjour. Il était accusé d’avoir agressé une mineure alors qu’il
avait été recueilli dans une famille de Roubaix.

Après trois
jours d’audience, le mis en cause a été acquitté des faits pour lesquels
il était poursuivi. Il a finalement été condamné à 5 ans de prison dont
un avec sursis et mise à l’épreuve de dix-huit mois pour des «
atteintes sexuelles »
. La Cour d’Assises a estimé qu’en raison de l’âge
de la jeune fille, celle-ci n’était pas en mesure de consentir « en
pleine conscience » à des relations sexuelles avec un adulte.”

(Aussi sur mon Fb, 27/10/18)
Article de Nord-Eclair : “Roubaix : “Aux Assises, le viol sur mineure de 12 ans requalifié en « atteinte sexuelle »“