Category: questions de justice

Regular

On a vu ici régulièrement des faits barbares émanant de Russie. En voici un autre, mais il est spécial.
Spécial car cette fois, le mécanisme est compréhensible : comment
pousser quelqu’un à bout jusqu’à ce qu’il ait envie de faire de vous de
la charpie. C’est le principe du harcèlement, sur lequel j’ai travaillé
pendant des décennies.

Cette fois-ci, la justice russe semble
tout à fait logique et courageuse ; alors que c’est la police qui a
terriblement failli, pour une raison incompréhensible (non-assistance répétée à personne en danger).

Basile Pesso, FreeLand, 30 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Lyudmila R., 63 ans, a été reconnue coupable par un tribunal en Russie
du meurtre particulièrement barbare de son fils de 42 ans.

Elle
l’a frappée à la tête à coups de poêle. Puis, une fois mort, elle l’a
éventré, lui a coupé son pénis et lui a prélevé ses organes internes.


Puis la sexagénaire a découpé le cadavre de son fils avec une scie
électrique en plus de 70 morceaux, qu’elle a mis dans des sacs-poubelle.

Il faut dire que son fils de 42 ans la battait et la maltraitait depuis de nombreuses années.

Ce dernier aurait même tenté d’abuser sexuellement d’elle : "En état
d’ébriété, il a essayé de me violer. Il me prenait pour son ex-femme
a-t-elle déclaré aux policiers.

Lyudmila avait demandé à la police à plusieurs reprises de la protéger. En vain.

Le tribunal a déclaré la grand-mère coupable mais l’a dispensée de
peine
. Lyudmila est donc ressortie libre. Elle devra cependant se
soumettre à un couvre-feu et ne pourra pas quitter sa ville.“

Article de Faits-divers.org reprenant le Daily Mail : “Elle coupe le pénis et découpe à la scie électrique son fils qui a tenté de la violer“

Regular

Il faut attendre la toute fin du long article du Figaro pourtant de droite, pour découvrir la “surprise” usuelle :

“L’homme, de confession musulmane, va faire l’objet d’une expertise psychiatrique. La piste terroriste a été écartée.

Originaire de Mulhouse, l’homme a été condamné 18 fois pour vols,
violences physiques, usage de stupéfiants et délits routiers. Il est
sorti de la prison de Gradignan, en banlieue bordelaise, mi-octobr
e.”

(Aussi sur mon Fb, 31/12/18)
Article du Figaro : “Agressions au marteau: un homme mis en examen à Bordeaux”

Regular

“Dans
la nuit du 24 au 25 décembre, un homme de 61 ans a organisé le
réveillon de Noël à son domicile de Ribérac, en Dordogne, auquel étaient
conviés sa voisine et d’autres invités.

Aux environs de minuit et demi, le sexagénaire a raccompagné la voisine, âgée de 43 ans, chez elle.

C’est dans l’immeuble de cette dernière que la femme a poussé son
voisin dans les escaliers
. La victime a été transportée à l’hôpital où
les médecins n’ont pu que constater son décès.

Placée en garde à
vue, la voisine a déclaré aux enquêteurs que son voisin aurait tenté de
l’embrasser
lorsqu’ils se trouvaient en haut des escaliers.

Elle
aurait eu un geste réflexe pour le repousser. C’est ce qui l’aurait
déséquilibré, avant qu’il ne chute mortellement. Paniquée, elle a alors
alerté un proche
qui a appelé les secours.

La suspecte a été mise
en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans
intention de la donner.
Inconnue des services de police, elle a été
libérée sous contrôle judiciaire en attendant son procès.”

(Aussi sur mon Fb, 28/12/18)
Article de Sud-Ouest : “Dordogne : un homme meurt après une chute dans un escalier, une voisine mise en examen“

Regular

Lisez
bien la dernière phrase : 3 ans de prison risqués par cette véritable
casse-couilles pour s’être défendue. On avait déjà vu ici que la justice
russe a également un problème, nouvel avatar ici.

Basile Pesso, FreeLand, 26 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Les faits se sont déroulés le week-end dernier à Kaliningrad, en Russie.
Une violente dispute a éclaté entre deux ex-conjoints à propos de la garde des enfants.

Selon la jeune femme, âgée de 27 ans, c’est son ancien compagnon Yacheslav Povetyev qui l’a violentée en premier.

Ce dernier, boxeur, l’a saisie par le cou et a tenté de lui enlever leur enfant qu’elle avait dans les bras.

Rimma Gayazova lui a donné un coup de genou dans les parties génitales. Le coup était si violent que le scrotum s’est rompu.

Le jeune homme, n’a désormais plus qu’un testicule et est devenu stérile. Adolescente, Rimma s’adonnait à la boxe.

La jeune femme risque trois ans prison.”

Article de Faits-divers.org reprenant Sud Info Belgique : “Elle castre à moitié son ex-mari en lui assénant un coup de genou“

Regular

Novembre, Madrid, métro. Un marocain se branle, et éjacule sur une inconnue.

Tenez-vous bien : il n’écope que de 1 000 Euro d’amende (et demande un rabais…).

La victime tente de se reconstruire, ne veut plus prendre le métro sauf
exceptions, ni sortir seule, et a peur des relations intimes, à
présent. Bravo !

P.S : comme
d’habitude, n’hésitez pas à me unfollower rageusement sur mon Instagram
d’art car ce texte et ces faits sont sans aucun doute “islamophobes”.

Basile Pesso, FreeLand, 22 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de Caso Aislado : “Un Marroquí se masturba y eyacula sobre una mujer en el metro de Madrid y solo deberá pagar 1 000 Euro”

Regular

La
jeune Laura dont j’ai parlé hier (addendum 22/12 : le 17/12) a été tuée d’un coup de bâton ou de
pierre à la tête par un (multi ?)-récidiviste espagnol blanc.

Étrange, l’article dit que cet homme a aussi attaqué (sans plus de
précisions données) une autre joggeuse il y a dix ans au même endroit,
alors que le criminel était censé être en prison.

En effet, il vient de sortir de taule après 17 ans passés en prison pour le meurtre d’une personne âgée dans une ville proche.

Basile Pesso, FreeLand, 18 décembre, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de Caso Aislado : “Laura Luelmo falleció de un golpe en la cabeza, según confirma la autopsia”

Regular

Donc
: une famille de réfugiés, l’un des membres de la famille décide de
profiter de sa terre d’accueil pour devenir terroriste.
L’avocat demande…l’acquittement. L’avocat est donc complice de terrorisme et d’islamisme, c’est aussi simple que cela.

Nous avons prévenu depuis des années, de ce qu’il se passerait au sein
des réfugiés. Il y a toutes sortes de cas de figure possibles, dont
celui-ci.

On remarque d’autre part que ni titre ni photo n’orientent vers la réalité du cas, par choix.

Basile Pesso, FreeLand, aujourd’hui 22 novembre 2 018, aussi sur Fb

>>>

“Le procès d’Ahmed Alkheder s’est ouvert devant le tribunal correctionnel de Charleroi.

Le jeune homme était en communication avec des membres de l’État
islamique et du Jabhat al-Nosra, une branche d’Al Qaïda.
Il avait déjà
réalisé et testé un prototype de bombe artisanale et prévoyait de partir
faire le djihad en Syrie.

La famille Alkheder arrive à Mouscron
en 2016 après avoir fui le conflit en Syrie 5 ans plus tôt.
Il y a parmi
les enfants, Ahmed. (…) Il se radicalise et entre en contact avec des
combattants du Jabhat al-Nosra qui tiennent des poches rebelles en
Syrie.
Via Internet, ils vont lui apprendre à fabriquer des bombes
artisanales à partir d’esprit de sel et d’aluminium.

Des
communications qui attirent l’attention du FBI. Suite à un vaste coup de
filet, mené en mars 2018 sur les réseaux sociaux, la police judiciaire
américaine remarque l’activité suspecte du jeune homme et prévient la
sûreté de l’État. La police apprend qu’il avait même fait exploser un
prototype de bombe gazéifiante dans le jardin d’amis.

Ahmed
Alkheder comparaissait ce mercredi pour participation à des activités
terroristes. La justification la plus bancale étant celle voulant faire
passer la bombe artisanale pour du matériel de pêche à la dynamite.
L’acquittement a été plaidé.”

Article de DH Net Belgique : “Il voulait faire passer sa bombe artisanale pour du matériel de pêche”

Regular

Ah,
le racisme frappe encore. Euh, je veux dire, putain, ces obèses !! Euh,
je veux dire, font chier, ces obèses camés !! J’espère au moins qu’elle
a pas lâché une caisse, parce que ça, c’est peine capitale.

Basile Pesso, FreeLand, 5 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Windi Thomas, 44 ans, a plaidé coupable lundi du meurtre de son compagnon Keeno Butler, âgé lui aussi de 44 ans.

Les faits se sont déroulés en mars dernier à Érié, en Pennsylvanie (Etats-Unis).

Ce jour là, la quadragénaire, ivre et en manque de drogue, était entrée
dans une colère folle. Elle avait d’abord attaqué son petit ami avec un
couteau, le poignardant à la main, avant de le frapper à coups de pied
de table.

Puis elle l’a étouffé à mort en s’asseyant sur lui.
Comme Windi Thomas pèse 133 kg et Keeno Butler 57 kg, elle ne lui a
laissé aucune chance.

L’autopsie a conclu à un homicide causé par
une insuffisance respiratoire secondaire à un traumatisme contondant au
cou et à une compression thoracique, aggravée par un traumatisme
contondant à la tête.

Comme elle a plaidé coupable, sa peine
initiale prévue entre 20 à 40 ans a été réduite à un intervalle entre 18
à 36 ans de prison.
Elle connaîtra sa sentence le 21 décembre.”

Article du Progrès : “Une femme obèse étouffe à mort son compagnon en s’asseyant sur lui”
     

Photos de la criminelle (blanche) et de sa victime (noire) ici 

Regular

Je le répète, c’est à cause de ces paquets de dégénérés
blancs que plein d’Américains “de gauche” sont incapables d’imaginer
qu’ailleurs c’est différent, et que les dangers sont nouveaux en Europe,
ou relativement nouveaux.

Comme peut-on être persan ? Comme le
demandait Montesquieu il y a plusieurs siècles. C’est une phrase que
j’ai souventes fois en tête lorsque je regarde l’apathie des “de gauche”
face à des phénomènes nouveaux, mais tout de même, pas si nouveaux, donc hop hop hop, actualisons-nous, prenons acte, les enfants !!

J’ai certaines citations-clefs sur ces sujets en tête à part les
miennes. Celle de Montesquieu, celle de Pascal dont je parle également
souvent : “Qui veut faire l’ange fait la bête” (Les Pensées), et “Quand
j’entends le mot culture, je sors mon Browning
” (Heidegger).

A
noter, encore une fois, que la caution de la femme est relativement
basse, et que si elle s’appelait DSK elle serait libre, et
recommencerait à se pavaner pour être présidente. Je le répète, ce
système de caution est une sombre merde sur laquelle Trump doit se
pencher rapidement.

Basile Pesso, FreeLand, 22 novembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“Simon
Dean Porter, âgé de 33 ans, a violé et sévèrement battu son bébé de 16
mois le 10 novembre dernier à Lawrenceburg dans le Tennessee
(Etats-Unis).

Le trentenaire s’est tellement acharné sur son
enfant qu’il lui a brisé les os. Le garçonnet souffre maintenant de
lésions cérébrales incurables.

Lorsqu’il a compris qu’il était soupçonné, le trentenaire a alors pris la fuite en voiture.
Une chasse à l’homme a alors été lancée dans tout le pays. Il a finalement été capturé par la police quelques jours plus tard.

Placé en garde à vue, le suspect a avoué les faits et a également
expliqué que sa femme Danielle Bowen, 22 ans, l’a également encouragé à
violer le petit.

Simon Dean Porter a été inculpé de viol et sa
caution a été fixée à 1.000.000 de dollars. Son épouse a été inculpée de
complicité de viol et sa caution a été fixée à 100.000 dollars.”

Article de Faits-divers.org reprenant Ayoye : “22/11 : Le père qui a violé son bébé de 16 mois capturé par la police”

Regular

“Ce
vendredi, la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix a
infirmé la décision du juge des libertés et de la détention du TGI de
Toulon
qui avait ordonné le 3 novembre le placement en détention
provisoire de ces deux Hyérois âgés de 16 et 17 ans.

S’ils
restent mis en examen pour «violences sans ITT sur personne dépositaire
de l’autorité publique, menaces de mort, menaces de commettre des crimes
et délits, dégradation volontaire d’un véhicule», les deux mineurs ont
retrouvé la liberté dans le cadre d’un contrôle judiciaire.”

(Aussi sur mon Fb, aujourd’hui 17/11/18)
Article de Var-Matin : “Agression d’un policier à coups de barre de fer devant son domicile: deux mineurs libérés“

Article après les faits (Europe 1)