Category: questions

Regular

En
Espagne, 77% des plaintes pour violence “de genre” (hommes vers femmes)
n’entraîne pas de condamnation, la plupart étant classées sans suite.

Sur les 15 dernières années, 1,7 millions de plaintes ont été déposées,
donc environ 350 par jour, ce qui est absolument gigantesque.

Le nombre de plaintes considérées comme probantes est d’environ 50 par
jour (chiffres à affiner si vous avez envie de faire les calculs exacts
de votre côté), chiffre tout simplement terrifiant, quoi qu’en dise Caso Aislado.

D’autre part, il y a eu 90 femmes tuées par leurs conjoints, depuis un
an. L’origine des tueurs n’est pas connue, ce qui serait un élément
primordial.

Basile Pesso, FreeLand, 17 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de Caso Aislado : La verdad al descubierto: el 77% de los hombres denunciados por violencia de género son inocentes”

Regular

“Refoulé
du restaurant, un groupe d’une dizaine de personnes en est venu aux
mains avec des serveuses et clientes,
dimanche 10 mars 2019, au Buffalo
Grill de Roques (Haute-Garonne).

Il était environ 20 heures,
dimanche soir, quand une rixe a éclaté au sein même du restaurant.
D’après nos informations, un groupe a débarqué au restaurant, et demandé
une table pour une dizaine de personnes.
Sauf qu’ils ont été refoulés à
l’entrée, l’établissement leur indiquant qu’il ne pouvait pas les
accueillir par manque de personnel.
Très vite, le ton est monté, et les
coups ont plu.

Trois employées, mais aussi deux clientes de
l’établissement qui ont tenté de s’interposer, ont été blessées.
La
Dépêche précise que certaines des victimes souffrent de côtes cassées et
d’hématomes.
Des dégâts ont également été constatés dans le
restaurant.”

(Aussi sur mon Fb, 17/03/19)
Article d’Actu.fr : “Une violente rixe éclate au Buffalo Grill, des serveuses et des clientes blessées, près de Toulouse”

Regular

Les coups de pieds à la tête, encore, et toujours, encore, et toujours, sur des blancs.

Basile Pesso, FreeLand, 13 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“Des hommages à la mémoire d’un jeune homme bien connu à Reims et dans
les environs… Bastien Payet, 23 ans,  a succombé à ses blessures,
dimanche 10 mars. Il a été littéralement passé à tabac dans le
centre-ville de Reims, dans la nuit de vendredi à samedi. (…)

Trois étudiants ont été mis en examen pour meurtre et placés en
détention.
Le drame a eu lieu samedi, vers 3h00 du matin, rue Jeanne
d’Arc, dans le centre-ville. Un trio d’étudiants en BTS en alternance a
croisé un autre groupe de jeunes gens, dont la victime.

Bastien Payet a été roué de coups de poings et de pieds dans la tête. Laurent Etienne, directeur des ateliers slam.com, est un très proche de la victime et de sa famille.

D’après lui, le jeune Bastien n’a en aucune façon cherché la bagarre : «
ce n’est pas du tout deux groupes de jeunes qui se sont battus
. Bastien
et son meilleur ami étaient avec deux copines. Ils se sont fait
alpaguer par trois autres jeunes suite à une mauvaise réflexion de ces
jeunes auprès des filles.
Bastien leur a juste dit qu’il ne fallait pas
rentrer là-dedans et qu’il fallait juste rester tranquille,
sans
violence, sans attaque, et ils l’ont réellement agressé ».”

Article de France-Bleu :Plusieurs hommages prévus à la mémoire du jeune Rémois Bastien Payet”

Regular

Si
même les représentants nient le mal qui est fait à leur religion…“ah,
je me suis fait tabasser ? Meuh non !! Une caresse sur la joue”.
Minable.

Basile Pesso, FreeLand, 12 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>>

“L’Église, d’ailleurs, refuse d’y voir un signe de haine grandissante. «
Il n’y a pas de cathophobie en France,
balaie ­Monseigneur ­Olivier
­Ribadeau Dumas, porte-­parole de la Conférence des évêques de France.

Article du JDD : “66 actes anti-chrétiens rien qu’en janvier… Plongée dans la France des églises profanées“

Regular

“Les
faits se sont produits ce dimanche après-midi vers 18h30, au 36 rue du
Bastion, au nouveau siège de la police judiciaire de Paris, dans le
XVIIe arrondissement.

Le policier qui a fait feu est un adjoint
de sécurité (ADS) âgé de 28 ans
. Son tir serait accidentel selon les
premières éléments de l’enquête, et dans des circonstances qui restent à
déterminer.

Une gardienne de la paix de 27 ans, a été mortellement touchée par son tir, à la tête.

Une enquête a été confiée à l’ l’IGPN. L’adjoint de sécurité a été placé en garde à vue.”

(Aussi sur mon Fb, 10/03/19)
Article d’Actu 17 : “Paris : Un policier tire accidentellement sur sa collègue et la tue”

Regular

Je
ne suis pas toujours d’accord avec Caso Aislado même s’ils sont
essentiels sur plusieurs sujets primordiaux comme la violence de rue et
les migrants.

Ici, ils évoquent le cas d’une candidate Podemos
(extrême-gauche) à une mairie, qui n’a effectué que…7 ans de prison
(condamnée à 39). Elle avait été mise en prison pour l’assassinat, avec
son compagnon, d’un homme qui l’avait/l’aurait violée (cela n’a jamais
été prouvé).

Effectivement, si elle a été violée, cela change tout,
et on ne peut ni la traiter elle comme une criminelle lambda, ni son
compagnon. Je n’ai pas le droit de faire l’apologie de la justice
personnelle, mais le concept se comprend très aisément.

Basile Pesso, FreeLand, 3 mars 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de Caso Aislado : “Podemos tiene como candidata a la alcaldía de Ávila a una asesina que fue condenada a 30 años”

Regular

“À
l’angle de l’avenue de Camargue et de la rue du Mas Liotard, une
voiture a fauché quatre piétons qui se trouvaient sur le trottoir
: l’un
d’eux, un homme, est indemne, mais quitte pour une grosse frayeur, une
femme de 37 ans et deux enfants, un garçon de 5 ans et une fillette de 6
ans sont blessés. Un autre enfant, âgé de 3 ans, n’a pas été heurté par
la voiture.

Il s’agit d’une même famille. La trentenaire et le
garçonnet sont dans un état grave, qualifié d’urgence absolue. Les
secours et les gendarmes sont sur place.

>> On apprend à
20h45 que le garçonnet de 7 ans est décédé sur place. Et que les
victimes sont d’une même famille, le couple et ses trois enfants. Le
drame s’est déroulé sous les yeux du père, impuissant et en état de
choc.

Le conducteur de la voiture, légèrement blessé, mais en
état de choc surtout, a été admis au CHU Carémeau à Nîmes. Supervisée
par le procureur de la République de Nîmes, l’enquête est menée par les
gendarmes
de la compagnie de Vauvert.”

(Aussi sur mon Fb, 28/02/19)
Article d’E-Métropolitain : “Vergèze : une famille fauchée sur un trottoir, un mort, deux blessés“

Regular

Ah bon…

“Une randonneuse, âgée de 28 ans, s’est accidentellement planté son
couteau dans la cuisse, ce mercredi peu avant 15 heures alors qu’elle se
trouvait au niveau de la crête de Colle Bernaiche à Castellane
(Alpes-de-Haute-Provence).

La jeune femme a été prise en charge
par les sapeurs-pompiers du Groupe secours en montagne (GSMSP), puis
évacuée par l’hélicoptère de la gendarmerie sur l’hôpital de
Digne-les-Bains.”

(Aussi sur mon Fb, 09/01/19)
Article de la Provence : “Castellane : une randonneuse se plante un couteau dans la cuisse”  

Regular

“Les faits se sont déroulés lundi après-midi dans une propriété de Villabé, dans l’Essonne.

Aux environs de 16H00, un jeune homme, âgé de 31 ans, a tué son père, âgé de 66 ans, à coups de hache.

Prévenus d’une violente bagarre, les gendarmes se sont rendus sur les lieux.

Les militaires, arrivés sur les lieux, n’ont pu que constater le décès du sexagénaire qui gisait dans l’allée menant au garage.

Le suspect a été interpellé et placé en garde à vue. Ce dernier est connu pour souffrir de troubles psychiatriques.

(Aussi sur mon Fb, 08/01/19)
Article du Parisien : “Essonne : un homme suspecté d’avoir tué son père à coups de hache”

Regular

On a vu ici régulièrement des faits barbares émanant de Russie. En voici un autre, mais il est spécial.
Spécial car cette fois, le mécanisme est compréhensible : comment
pousser quelqu’un à bout jusqu’à ce qu’il ait envie de faire de vous de
la charpie. C’est le principe du harcèlement, sur lequel j’ai travaillé
pendant des décennies.

Cette fois-ci, la justice russe semble
tout à fait logique et courageuse ; alors que c’est la police qui a
terriblement failli, pour une raison incompréhensible (non-assistance répétée à personne en danger).

Basile Pesso, FreeLand, 30 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Lyudmila R., 63 ans, a été reconnue coupable par un tribunal en Russie
du meurtre particulièrement barbare de son fils de 42 ans.

Elle
l’a frappée à la tête à coups de poêle. Puis, une fois mort, elle l’a
éventré, lui a coupé son pénis et lui a prélevé ses organes internes.


Puis la sexagénaire a découpé le cadavre de son fils avec une scie
électrique en plus de 70 morceaux, qu’elle a mis dans des sacs-poubelle.

Il faut dire que son fils de 42 ans la battait et la maltraitait depuis de nombreuses années.

Ce dernier aurait même tenté d’abuser sexuellement d’elle : "En état
d’ébriété, il a essayé de me violer. Il me prenait pour son ex-femme
a-t-elle déclaré aux policiers.

Lyudmila avait demandé à la police à plusieurs reprises de la protéger. En vain.

Le tribunal a déclaré la grand-mère coupable mais l’a dispensée de
peine
. Lyudmila est donc ressortie libre. Elle devra cependant se
soumettre à un couvre-feu et ne pourra pas quitter sa ville.“

Article de Faits-divers.org reprenant le Daily Mail : “Elle coupe le pénis et découpe à la scie électrique son fils qui a tenté de la violer“