Category: sadness

Regular

2
hommes dont un jeune indép. catalaniste se réjouissent lourdement de la
mort d’un policier tué par des voleurs à Grenade dans le sud de
l’Espagne. Le 2e homme est un partisan du parti d’extrême-gauche
Podemos.

Comme pour l’horrible gauchiste Stéphane Poussier après
l’égorgement d’Arnaud Beltrame par un jihadiste à Trèbes en avril
dernier,
le peuple se lève
contre ces minables individus. Burger King qui employait l’indép. vient
de le virer.

Basile Pesso, FreeLand, aujourd’hui 17 octobre 2 018, 1e diffusion aujourd’hui (Fb)
Article de Caso Aislado : “Pillado ! Este es el independentista que se ha reído de la muerte de un agente de la Guardia Civil en Granada”

Regular

Retour
sur l’effroyable bilan du terrorisme sur les Israéliens depuis 3 ans (encore plus lourd aujourd’hui, le document a 7 mois).
Plus de 60 morts, et de nombreux blessés, plus des attaques permanentes
sans effets aussi graves, attaques incluant un large usage de cocktails
molotov.

Cela dit, je montrerai plus tard une manipulation de
chiffres absolument inouïe sur ces sujets, faite par une figure
franco-israélienne de la politique.

Basile Pesso, FreeLand, 15 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Document du site des ambassades israéliennes (mars 2 018) : “Chronologie des attaques terroristes en Israël

Regular

N’oubliez pas : le problème, à Béziers, c’est Robert Ménard.

“Une jeune femme de 24 ans, qui voulait prendre le train, a vécu
l’horreur absolue dans la nuit du 2 au 3 octobre dernier. Vers 3 heures
du matin, elle voulait prendre un train en direction des hauts-cantons
de l’Hérault. Mais la gare ferme ses portes pour la nuit. Elle se
retrouve alors seule avec ses bagages sur le parking.

Un homme l’accoste, rapidement rejoint par deux autres. Les trois hommes violent la jeune femme
sur le parking de la gare avant de l’abandonner, non sans lui avoir
dérobé ses affaires, dont son téléphone portable,
racontent nos
confrères de Midi-Libre.

Les trois hommes ont été identifiés et interpellés à leurs domiciles
mardi par les policiers. Deux d’entre eux sont frères et deux des trois
violeurs sont mineurs.”

(Aussi sur mon Fb, 12/10/18)
Article de La Dépêche : “Béziers : trois hommes violent une femme de 24 ans dans la nuit près de la gare“

Regular

5
morts à Majorque, peut-être plus (en attente d’informations – addendum 12/10/18 : 10 morts, voir titre de l’article aujourd’hui changé), dont une
femme chez elle. Beaucoup de gens ont été accueillis dans un centre sportif offert par Rafael Nadal à Manacor pour la nuit, certains ont dû fuir leur maison inondée.
Il y a actuellement des orages et de fortes pluies dans l’est de l’Espagne.

Basile Pesso, Freeland, 10 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article de La Vanguardia : “Se elevan a diez los muertos por las inundaciones en el este de Mallorca“

Regular

“Un nourrisson, âgé de 2 semaines, a été admis en soins intensifs dans un hôpital de Belfast, en Irlande du Nord.
Les médecins ont examiné le nouveau-né et ont conclu que ce dernier avait été violé et frappé violemment.

Il reste pour l’instant dans un état critique dans l’unité pédiatrique de l’hôpital pour enfants du Royal Belfast.

L’abus sexuel se serait produit le 29 septembre dernier. Un jeune
homme, âgé de 25 ans, a été interpellé et placé en détention provisoire.
Il passera devant la cour le 10 octobre prochain.”

(Aussi sur mon Fb, 09/10/18)
Article de France-Soir : “Un jeune homme accusé de viol et violences sur un bébé de 15 jours”

Regular

Epilogue de l’agression conjugale barbare narrée ici récemment.
l’on voit clairement la différence entre psychose, psychopathie et
bouffée de violence.

Un homme moral qui a pété les plombs, et
s’est tellement haï après son geste qu’il a voulu rejoindre son fils sur
sa propre tombe, fils dont la mort l’avait traumatisé et l’avait donc
rendu enclin à la violence.

C’est ce dont j’ai plusieurs fois parlé au sujet de l’accueil massif de réfugiés de guerre, surtout masculins. Pourquoi
masculins ? Parce que les femmes traumatisées ont une très grande
tendance à retourner la violence contre elles-mêmes, et les hommes
contre eux-mêmes ET contre autrui.

Il est rare qu’un acte criminel offre de l’espoir, en voici un.

Basile Pesso, FreeLand, 7 octobre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Mercredi, un homme résidant à Ornans, dans le Doubs, a voulu se venger de sa compagne qu’il soupçonnait d’adultère.

Alors qu’elle était endormie, il avait versé du liquide inflammable sur
le sexe et l’entrejambe de sa concubine avant d’y mettre le feu.

Grièvement brûlée, la victime avait été transportée à l’hôpital et s’était vue prescrire dix jours d’ITT.

Le compagnon s’est suicidé dimanche sur la tombe de son fils au cimetière de Vuillafans (25).

L’homme avait déjà tenté de mettre fin à ses jours lors d’un moment de
repos durant sa garde à vue à la gendarmerie d’Ornans, en tentant de se
jeter d’un parapet d’une hauteur d’environ de trois mètres.

Il
avait ensuite été transporté à l’hôpital d’où il s’est échappé dimanche,
avant de se rendre au cimetière de Vuillafans où il s’est donné la mort
devant la tombe de son fils. Une autopsie sera pratiquée
prochainement”.

Article du Dauphiné : “L’homme qui avait mutilé le sexe de sa compagne s’est suicidé”
       

Regular

“Des
jets de cailloux ont endommagé des vitraux de l’édifice religieux.
L’auteur, un mineur, aurait été identifié grâce à un citoyen référent
qui aurait alerté les policiers.”

(Aussi sur mon Fb, aujourd’hui 07/10/18)
Article de l’Observatoire de la Christianophobie : “L’église de Doubs vandalisée”

Regular

Le type qui fait un enfant pour l’emporter avec lui dans la
souffrance d’une explosion 2 ans après sa naissance, “parce qu’il va
mal”. Hallucinant…

BP.

>>>>

“Le drame s’est produit samedi soir à Allentown, en Pennsylvanie (Etats-Unis).

Jacob Schmoyer, 26 ans, s’est fait exploser volontairement dans sa
voiture avec son fils Jonathan, 2 ans, et un proche, David Hallman, âgé
de 66 ans.
Les pompiers, arrivés sur lieux, ont éteint l’incendie du
véhicule et ont découvert les trois cadavres carbonisés dans
l’habitacle.

Le père de famille avait fabriqué lui-même l’engin explosif et l’avait placé dans l’accoudoir du véhicule.

Il avait rédigé des lettres qu’il avait envoyées à ses proches.

"Les quatre lettres décrivaient une vie misérable. Il ne s’aimait pas, il n’était pas heureux.” explique un policier


“Il reconnaissait avoir commis un certain nombre d’actes criminels, des
vols et des cambriolages, et il ne pensait pas que ça irait mieux.
Il
était haineux, sa colère était dirigée sur Mr. Hallman et aussi contre
son fils”.“

(Aussi sur mon Fb, 05/10/18)
Article de Faits divers.org (traduction d’un article de Fox News) : “05/10 : Il se fait exploser avec son fils de 2 ans dans sa voiture”

Regular

Patrick
a ensuite reçu une demande d’interview de Canal + par Yann Barthès du
Petit Journal, la bible du jeune Parisien, un programme “branché”,
moqueur, ironique, fustigeant sans cesse l’“extrême-droite” et
l’extrême-droite, “omettant” le fascisme qui n’est pas de ce camp, etc,
etc, you know the sordid story.

Patrick a répondu aux questions
de Yann par téléphone, sans faux col. Las ! Cette conversation contenait
des questions “qui gênent”, et des RÉFLEXIONS qui allaient plus
loin que l’émotion, le pathos, la contrition nationale voire
internationale. Monsieur Jardin RÉFLÉCHISSAIT. Il estimait que des faits
ne sont pas que des faits, qu’ils cachent d’autres faits, d’autres
pensées, des phénomènes, des réseaux. Il avait évidemment raison.

Mais monsieur Barthès ne mange pas du pain de la réflexion, des lourds
questionnements. Il déprogramma Patrick, avec une formule d’usage.

Suite bientôt…

Basile Pesso, FreeLand, 30 septembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Regular

Il
y a eu, dans les derniers jours, comme nombre d’entre vous le savent,
un des articles les plus répugnants qu’il nous ait été donné de voir
dans les dernières années, et Dieu sait que les articles répugnants,
diffamatoires, mensongers, fake news, pullulent.

Cet article,
relayé de façon absolument infâme par de célèbres figures du journalisme
français, est un “clouage au pilori” de monsieur Patrick Jardin, père
d’une des ingénieurs lumière du Bataclan qui est morte dans le massacre.

Nathalie Jardin n’était pas dans la salle quand les gens ont commencé à
se faire massacrer. Elle a choisi d’y aller pour essayer de sauver des
amis, et est morte.

Patrick a, ensuite, essayé de rentrer en
contact avec différents hommes politiques comme l’alors 1er ministre
Manuel Valls, qui l’a IGNORÉ car Patrick refusait de faire contrition,
de dire que ce massacre était un épiphénomène, ce que le futur de ce
passé immonde a évidemment confirmé chaque jour.

Suite bientôt.

Basile Pesso, FreeLand, 30 septembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)