Category: yes we are magazine

Regular

“Deux hommes, dont l’un répertorié comme potentiellement
dangereux en Allemagne
, ont été vus effectuant de possibles repérages à
l’aéroport de Roissy jeudi soir.

Les fonctionnaires de la police
aux frontières (PAF) de Roissy ont lancé l’alerte jeudi soir, à 19h50.
Un peu plus d’une heure trente auparavant, des caméras de surveillance
et des témoins avaient repéré un curieux manège. A 18h23, un véhicule
Sprinter Mercedes rallongé, de couleur blanche, s’est garé face aux
portes du terminal 3 desservant les arrivées.

A 18h30, un homme
barbu, vêtu d’un blouson gris à capuche, a quitté la place passager de
la voiture, tandis que le conducteur, un homme de 40 à 50 ans, porteur
lui aussi d’un collier de barbe, restait au volant. Le premier s’est
alors dirigé en courant vers les portes, a pénétré dans l’aérogare et a
commencé à prendre très rapidement des photos du lieu. Puis, il a
rejoint tout aussi vite son compagnon avant que les deux individus ne
prennent la fuite à toute allure.…”

(Aussi sur mon Fb, 16/12/18)
Article du JDD : “Un “fiché S” allemand aperçu en train de faire de possibles repérages à Roissy“

Regular

En
cette période de pré-Noël où il y a déjà eu trois attentats islamistes
en France dont un seul médiatisé (je rappelle : Courbevoie, Mulhouse,
Strasbourg), les attaques continuent, au “hasard”.

Cette fois
l’agresseur n’a pas été identifié, ce qui fait qu’on ne peut pas
classifier cette attaque correctement. De toute façon, personne n’en
parle, comme ça, ça n’existe pas, et ceux qui osent en parler sont le
Mal.

Basile Pesso, FreeLand, 16 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Article d’Actu 17 : “Allemagne : 3 femmes poignardées en pleine rue à Nuremberg, elles sont gravement blessées.“

Regular

”"Après
la mort jeudi soir de Cherif Chekatt, les enquêteurs tentent de
retracer les derniers jours du terroriste et interrogent sept de ses
proches.

(…) Outre la question des éventuels soutiens
logistiques, les enquêteurs cherchent aussi à déterminer si un tiers a
poussé l’ancien braqueur à passer à l’acte.

Le profil de Sami
Chekatt, frère aîné du terroriste, intéresse particulièrement les
policiers.
Ce fiché S de 34 ans a été interpellé en Algérie, après
l’attentat, dans le cadre d’un mandat de recherche.
Selon nos
informations, il a fréquenté trois membres d’une filière djihadiste
strasbourgeoise très connue de l’antiterrorisme.
Ces derniers, décrits
comme des « barbus en djellaba », ont été condamnés en appel en mai 2018
à des peines allant jusqu’à neuf ans de prison.

L’enquête avait
déterminé qu’ils avaient organisé des entraînements pour le djihad dans
un parc strasbourgeois. L’un d’eux avait effectué un séjour en Syrie.“

(Aussi sur mon Fb,, aujourd’hui 16/12/18)
Article du Parisien : “Attentat de Strasbourg : l’entourage de Cherif Chekatt passé au crible“

A Yellow Corner.

A Yellow Corner.

Morcheeba, World Looking in
Basile Pesso-my BCN © February 2 017-First brodcast May 2 017

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a wonderfully pensive minimal street monochrome by the excellent French Yannick Olivier as The Side Look of a Barcelonese #1 253

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

Regular

“Matériel
de protection confisqué par les forces de l’ordre, dégradation et
destruction du matériel, «faits de violences avec arme par dépositaire
de l’autorité publique
», etc.

Une vingtaine de journalistes –
dont deux photographes de Libération (Nicolas Decottes, en photo
ci-dessus) –
ont annoncé ce vendredi soir leur intention de porter
plainte avec constitution de partie civile pour des «violences» commises
par les forces de l’ordre samedi 8 décembre lors de la mobilisation des «gilets jaunes».

Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur, au préfet de
police et au procureur de Paris, leur avocat, Me Jérémie Assous, estime
que «ces témoignages provenant de tous les points du territoire national
sont trop nombreux, les méfaits trop répétés, les blessures trop vives

pour que puissent être opposés les excuses que l’action fournit
habituellement aux autorités chargées de l’ordre public tels "le
contexte violent” et “l’absence totale d’organisation” des récentes
manifestations»".

(Aussi sur mon Fb, 15/12/18)
Article de Libération : Violences policières : une vingtaine de journalistes vont porter plainte, un courrier envoyé à Castaner

Regular

“Deux
hommes de 21 et 25 ans comparaissent à partir de ce jeudi devant les
assises des Pyrénées-Orientales pour "viol en réunion” et “diffusion des
images” sur les réseaux sociaux.

Il était 4H00 du matin, le 3
janvier 2016, quand des internautes ont appelé la police avoir avoir vu
le viol d’une jeune femme en direct sur Snapchat.

Sur les images,
on voit la victime totalement inerte se faire pénétrer par un des
individus mais aussi par une bouteille d’alcool en verre.

Grâce aux vidéos, les policiers parviennent à repérer le lieu de
l’agression
qui se déroulait dans le quartier Serrat d’En Vaquer à
Perpignan.

Lorsque les forces de l’ordre ont débarqué sur place
vers 6H00 du matin, la victime était toujours là, prostrée, les deux
violeurs aussi.

La jeune femme a été conduite aux urgences car
l’introduction de la bouteille en verre dans son vagin a provoqué des
saignements internes.
Elle avait également une grande quantité d’alcool
et même du viagra sous forme de poudre dans son organisme.

Deux
ans plus tard, la victime reste toujours traumatisée. Pour leur défense,
les 2 accusés expliquent que la victime était consentante. Il risquent
20 ans de prison.“

(Aussi sur mon Fb, 14/12/18)
Article de France-Bleu : “À Perpignan, deux hommes jugés pour un viol diffusé en direct sur les réseaux sociaux”

Collecte pour Fiorina – On Continue !!

Oui, je sais, cette collecte est lancée par Damien Rieu, et on vous a
dit que Damien Rieu était très méchant, qu’il tuait des enfants noirs
chaque matin, puis les mangeait, aussi me punirez-vous de relayer cette
collecte pour la toute jeune et belle Fiorina défigurée à vie par des
flics appliquant les ordres du répugnant dictateur de l’Elysée à 18% de
satisfaits dans le pays (et encore, score d’avant les Gilets Jaunes…),
soit faisant du zèle, soit ayant fait une erreur – les 2 premiers cas sont passibles de Tribunal Pénal International.

La collecte a déjà reçu 1 500 dons, 30 000 Euro, ce qui fait un énorme
score au niveau des moyennes de dons (20 Euro par personne), et montre
une grande générosité et une grande humanité. La collecte dure encore un
mois et demi, faites monter le score.

Fiorina n’a pas perdu
qu’un oeil, elle a un hématome cérébral (interne, donc, très mauvais),
et s’est fait casser, entre autres, le nez.

Je compte sur vous !!!!

Basile Pesso, FreeLand, 11 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
Cagnotte Leetchi déjà à 46 000 Euro !! (Chiffre du jour 16/12/18)

A Yellow Corner.

A Yellow Corner.

Morcheeba, World Looking in
Basile Pesso-my BCN © February 2 017-First brodcast May 2 017

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a wonderfully pensive minimal street monochrome by the excellent French Yannick Olivier as The Side Look of a Barcelonese #1 253

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

Come, Clouds, Caress My Sky #64

Come, Clouds, Caress My Sky #64

(Along the Wall #29)
The Olivia Tremor Control
, I Have Been Floated
Basile Pesso-my BCN © September 2 018
(Same day ‘n place than Come, Clouds, Caress My Sky #57)

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a very emotional portrait by the Irish Garry Loughlin as  The Side Look of a Barcelonese #1 252

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

Regular

Une
des victimes de Strasbourg est un jeune homme qui travaillait au
Parlement Européen. Son Facebook est plein de posts défendant les Gilets
Jaunes, mais aussi d’un nombre important de posts sur, non pas les
violences policières barbares constatées partout sur des blancs et des
blanches dans les dernières semaines, mais sur l’affaire de
Mantes-la-Jolie exclusivement où un groupe important de jeunes dont
beaucoup de noirs et d’arabes, mais aussi, fait rare dans ce genre d’émeutes, de blancs a été mis à genoux par les flics, notamment contre un mur.

Ces jeunes avaient causé des troubles graves et extrêmement dangereux,
notamment en passant à deux doigts de faire tout péter (cocktail molotov
lancé sur zone explosive), et avaient pénétré dans des pavillons privés
(entre autres douceurs). Article ici.

On trouve aussi sur la page de la jeune
victime dont je me désole bien évidemment du calvaire, des posts
anti-“fascistes’, anti "extrême-droite”, anti-“populistes”.

C’est, malheureusement, ce que j’avais écrit au sujet du Bataclan, et qui est, et sera valide de nombreuses fois à l’avenir.

J’ai aussi écrit des textes sur le sujet, indépendamment du Bataclan,
des poèmes en prose notamment. Jusqu’à la dernière seconde, ces gens,
jeunes forces occidentales blanches, auront visé ceux qui alertaient sur
leurs massacreurs. C’est sordide, et évidemment infiniment triste.

Ses amis disent qu’il a été tué “sans aucune raison”. Les raisons de
son exécution, je les dissèque chaque jour depuis des années, et
certains de ses amis m’ont déjà souvent lu.

Paix à l’âme de ce jeune homme, et meilleurs souhaits de rétablissement, s’il est possible, à sa famille détruite.

Basile Pesso, FreeLand, 14 décembre 2 018, 1e diffusion ce jour-là (Fb)