Category: yes we are magazine

Regular

“La scène s’est produite mardi en début d’après-midi à Sorgues, dans le Vaucluse.

Aux environs de 13H30, un enfant jouait devant l’école Frédéric Mistral
lorsqu’il a été abordé par trois hommes qui se trouvaient dans une
voiture.

L’un d’eux a voulu lui offrir des bonbons. Mais la sœur du petit garçon est intervenue et a entraîné son frère dans l’école.
Alerté par les enfants, le directeur de l’établissement a appelé les gendarmes.

La vidéosurveillance est étudiée par les enquêteurs et les enfants et
leurs parents seront prochainement entendus. Un portrait-robot des trois
individus pourraient être établi pour les retrouver.”

(Aussi sur mon Fb, 22/05/19)
Article de France-Bleu : “Trois individus tentent d’attirer un petit garçon avec des bonbons ce mardi devant une école de Sorgues”

Regular

Menacer de…ce ne sera pas en titre, mais en France, aujourd’hui,
dans les lieux que le minable Benoît Hamon, homme politique complètement
faisandé, décrète avec une démagogie répugnante être des merveilles,
comme s’il ne savait pas qu’ils sont très souvent des repères de la
pègre, clients comme direction et/ou personnel, sans compter les
fréquents problèmes d’hygiène, dans ces lieux donc, les clients peuvent
se faire menacer d’égorgement par un sans origine ni religion pendant la période de paix et de recueillement du ramadan.

Basile Pesso, Free/ChristLand, 18 mai 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)
P.S : noter le courage de certains clients.

>>>>

“Un homme de 29 ans est mort mercredi soir devant le kebab « Chez Deniz
» à Cornimont. Il avait menacé de mort les clients avant de briser une
vitre avec son poing et de se vider de son sang devant l’établissement.

Il est 20 h 30 lorsqu’un homme de 29 ans entre brusquement dans le
kebab.
Visiblement dans un état second, il commande à manger. Puis il
s’en prend aux clients présents ce soir-là ainsi qu’au couple de
gérants, avant de se mettre torse nu et de proférer menaces et insultes.

« Il a débarqué comme ça, je ne l’avais jamais vu », témoigne le patron
de l’affaire Sali Durmu. « Il voulait tuer. Il a crié “Je vais vous
égorger”.
Nous ne savions pas ce qu’il avait sur lui mais il gardait
sans cesse la main dans la poche arrière de son pantalon.
»

Conscient que la situation peut vite dégénérer, le gérant contacte la
gendarmerie. Pendant ce temps, l’individu continue de s’énerver et
pousse le père de Sali Durmu, qui chute lourdement devant le comptoir.
C’est là que plusieurs clients interviennent et parviennent à sortir le
forcené.

(…) Afin d’empêcher l’individu de pénétrer une nouvelle
fois, le père du gérant a rapidement baissé le rideau métallique
bloquant l’accès à la porte d’entrée. Maintenu dehors, l’homme a alors
brisé la vitrine de l’enseigne avec son poing. C’est en retirant son
bras qu’il causera les plaies mortelles et l’hémorragie qui lui seront
fatales.

Premiers sur les lieux, les gendarmes ont appréhendé le
forcené. Ils lui ont fait un point de compression en attendant la venue
des pompiers. L’homme a finalement perdu connaissance à l’arrivée des
secours, qui n’ont pas pu le réanimer. Le décès a été prononcé à 21 h
45.”

Article de Vosges Matin : “Il menace les clients, brise la vitre du kebab et se vide de son sang à Cornimont“

On the Other Side of the Wall #46

On the Other Side of the Wall #46

(The New Abstracts #764 / To All Tomorrow’s Parties #242)
Daso
, Open Cage
Basile Pesso-my BCN © January 2 016

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a magnificently hypnotic architectural image by the excellent French Karine Martins as the Side Look of a Barcelonese #758/Fb Era3

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

The New Abstracts #763

The New Abstracts #763

Daso, Your Room
Basile Pesso-my BCN © February 2 016

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a wonderfully playful minimal by the excellent English Brian Watt as the Side Look of a Barcelonese #1 410

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

Regular

Cette fois-ci et quasi exceptionnellement, il ne faut attendre que
le tout début de l’article pour apprendre qu’il s’agit d’un Turc.

Basile Pesso, Free/ChristLand, 21 mai 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

>>>

“Moins de 48 heures après les faits, un Turc de 39 ans a été mis en
examen, lundi, pour homicide volontaire et placé en détention provisoire
au centre pénitentiaire de Gradignan. Dans la nuit de samedi à
dimanche, vers 4 heures du matin, il est soupçonné d’avoir fait feu avec
un pistolet de calibre 7,65 mm sur son beau-frère âgé de 45 ans. Il
aurait agi alors qu’il était alcoolisé.

Les faits se sont
produits sur la rocade bordelaise au niveau de la bretelle de sortie 14 à
Pessac. Trois hommes revenaient d’une soirée arrosée à Cenon quand la
conversation à bord de leur véhicule s’est envenimée
. Le véhicule était
arrêté à un feu tricolore quand l’un des passagers a alors saisi une
arme et fait feu sur le conducteur, l’atteignant au niveau du flanc. Il a
menacé ensuite l’autre passager et lui a intimé l’ordre de sortir du
véhicule.”

Article de Sud-Ouest : “Conducteur tué par arme à feu à Pessac (33) : le tireur présumé écroué”                   
       
                   
   

                       

 

The New Abstracts #763

The New Abstracts #763

Daso, Your Room
Basile Pesso-my BCN © February 2 016

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a wonderfully playful minimal by the excellent English Brian Watt as the Side Look of a Barcelonese #1 410

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

To All Tomorrow’s Parties #164

To All Tomorrow’s Parties #164

Pearl Jam, Black
Basile Pesso-Paris © May 2 012-First broadcast February 2 013

My web magazine : Yes We Are (link – Fb version here) with a perfect landscape by the excellent Spanish Joan Sastre Quetglas as the Side Look of a Barcelonese #757/Fb Era3

My main photo site is now on Instagram / My Tumblr photo (exclusively) archive here

Regular

Aaah, ces incendies malencontreux.

>>>>

“Un incendie s’est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche près de la
gare de triage de Mulhouse, ravageant 8 000 m2 d’entrepôts, sans faire
de victime
, a-t-on appris auprès des pompiers.

Les pompiers ont été alertés par "de multiples appels de riverains”
vers 23H00 pour un incendie “dans un ancien entrepôt de la SNCF de 12
000 m2, loué à diverses entreprises, notamment un important dépôt de
meubles”, a indiqué à l’AFP le lieutenant-colonel Georges Thill, chef de
site au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) du
Haut-Rhin.

“Ce bâtiment a brûlé aux deux tiers, la charpente
métallique s’est écroulée et tout le contenu est perdu”, a-t-il ajouté.
“Quand les pompiers sont arrivés, il y avait un embrasement très
important”, a relaté l’officier.“

(Aussi sur mon Fb, 19/05/19)
Article de La Provence : Incendie à la gare de Mulhouse, 8 000 m2 d’entrepôts détruits, pas de victime”  

Regular

Ce
matin et en début d’après-midi, le soleil a essayé de chauffer
l’atmosphère, comme il essaie de le faire depuis un mois et demi. Encore
une fois, les oiseaux commençaient à chanter, et s’arrêtaient,
comprenant que quelque chose, chaque jour, cloche.

Lorsque le
soleil de cette période chauffe notre terrasse, le thermomètre indique
entre 20° et 30°, même s’il reste à l’ombre. Dans le cas actuel, tous
les efforts solaires sont inutiles, le thermomètre reste à 14°. Soudain,
orage, et 10°. L’hiver de mai continue.

Basile Pesso, Free/ChristLand, 19 mai 2 019, 1e diffusion ce jour-là (Fb)

Regular

“Le 5 mai dernier, les pompiers sont intervenus pour l’incendie d’une voiture dans le Queens à New-York, aux Etats-Unis.

Les soldats du feu sont parvenus à extirper la fille de 3 ans qui se
trouvait enfermée dans le véhicule en proie aux flammes. Brûlée à 70 %,
Zoey a été transportée à l’hôpital où elle a succombé à ses blessures.

Quant à son père, qui se trouvait dans l’Audi incendiée, il a couru
dans un étang pour éteindre ses vêtements en feu.
Il a dit à des témoins
que sa fille était dans le véhicule.

Lui aussi brûlé à 70 %, il a été hospitalisé. Son état de santé reste grave, mais il est stable et devrait survivre.

Selon les premiers éléments de l’enquête, Martin Pereira a voulu se
suicider avec sa fille de 3 ans en s’enfermant dans la voiture qu’il a
ensuite brûlée.

Quelques instants avant le drame, il a appelé son ex-compagne pour dire qu’elle ne reverrait plus sa fille.

Il a utilisé deux bidons d’essence et un réservoir de propane dans le
véhicule et utilisé de lourdes chaînes pour fermer les portes de la
voiture.

L’homme de 39 ans a été inculpé de meurtre et d’incendie criminel.

(Aussi sur mon Fb, 21/05/19)
Article de Yahoo News repris par Faits-divers.org : “Il enchaîne sa fille de 3 ans dans la voiture et la brûle vive”